Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après le vote de confiance au Parlement : La Grèce pourrait bénéficier d’un nouveau plan d’aide




Après le vote de confiance au Parlement : La Grèce pourrait bénéficier d’un nouveau plan d’aide
Le Premier ministre grec Georges Papandréou a obtenu la confiance du Parlement dans la nuit de mardi à mercredi, ce qui devrait lui permettre d’appliquer un nouveau plan d’austérité malgré l’hostilité de la population.
Avec le soutien de 155 députés sur 300, le Premier ministre grec va devoir affronter un nouveau vote la semaine prochaine sur les nouvelles mesures réclamées par la communauté internationale pour aider Athènes. Elles devront être adoptées avant la fin du mois.
Georges Papandréou espère obtenir 28 milliards d’euros d’économie et par de nouveaux impôts, ainsi que 50 milliards d’euros grâce à des privatisations. Si ce nouveau paquet de mesures n’est pas adopté, la Grèce ne pourra pas bénéficier d’un plan d’aide de 12 milliards d’euros et se retrouverait en défaut de paiement courant juillet.
Mais ces mesures risquent d’attiser la colère des Grecs.
Dès le vote de confiance, la police anti-émeutes a tiré des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes contre environ 200 manifestants, qui s’étaient détachés du cortège pour lancer des bouteilles et d’autres projectiles contre les forces de sécurité postées devant le Parlement.  La chancelière allemande Angela Merkel a, par ailleurs,  déclaré mercredi qu’aucune décision concrète ne serait prise sur la Grèce lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement européens de jeudi et vendredi.
Elle a rejeté l’idée de mettre à contribution plus durement les créanciers privés d’Athènes, soutenue par certains parlementaires allemands, estimant que les contraindre à essuyer des pertes pourrait déclencher une contagion en Europe et au-delà difficile à contrôler.
«Nous aurons une situation où les autres pays, mais pas l’Allemagne, seront incapables de recapitaliser leurs banques sans devenir la cible des marchés, et nous déclencherons une contagion en Europe dont je ne veux pas être responsable», a-t-elle dit.
Angela Merkel a dit souhaiter une contribution volontaire, significative, quantifiable, de la part du secteur privé au plan d’aide à la Grèce, précisant qu’il était impossible de demander cette participation si la Banque centrale européenne n’était pas d’accord avec la méthode. La dirigeante a ajouté que la participation volontaire des créanciers privés n’était soutenue que par quelques pays européens.
Pour sa part, le chef de la diplomatie italienne, Franco Frattini, a appelé mercredi à ne pas perdre de temps dans l’aide financière européenne à la Grèce, en estimant que tout délai risque d’exposer l’ensemble des pays de l’Union europénne à une crise de crédibilité.
«Ne pas intervenir aujourd’hui en faveur de la Grèce ferait courir le risque à toute l’Europe, aucun pays exclu, d’être exposée à une crise de crédibilité, également face aux marchés», a-t-il dit devant deux commissions de la Chambre des députés.
L’agence d’évaluation financière Moody’s avait indiqué vendredi qu’elle envisageait d’abaisser la note de dette de l’Italie, actuellement fixée à «Aa2», en raison des risques pesant sur la croissance, de la pression des marchés financiers et de ses doutes sur la capacité du gouvernement à réduire le déficit.
M. Frattini a insisté pour que «dans les délais les plus rapides, on puisse répondre aux demandes de la Grèce avec un second paquet d’aides».

AP et REUTERS
Jeudi 23 Juin 2011

Lu 571 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs