Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après la sévère défaite de Après la défaite, Sarkozy remanie son équipe : Les Chiraquiens et les Villepinistes entrent au gouvernement




Après la sévère défaite de Après la défaite, Sarkozy remanie son équipe :  Les Chiraquiens et les Villepinistes entrent au gouvernement
la majorité aux régionales, Nicolas Sarkozy a remanié son gouvernement lundi en misant sur le rassemblement de sa famille politique, via une ouverture aux chiraquiens et villepinistes, tel François Baroin qui ne lui avait pas ménagé ses critiques.
Le président fera une déclaration ce mercredi à l’issue du premier Conseil des ministres remanié. Ce sera sa première réaction après la défaite dimanche de son camp, battu dans 23 régions sur 26.
Au terme d’une journée de va-et-vient de personnalités UMP entre l’Elysée et Matignon, M. Sarkozy a procédé à un mini-remaniement, immédiatement qualifié de “hors-sujet” par le PS: trois entrants et deux sortants pour ce nouveau gouvernement Fillon.
M. Baroin, député-maire de Troyes, ministre de l’Outre-mer et de l’Intérieur de Jacques Chirac dont il est un très proche, devient ministre du Budget. Il remplace Eric Woerth, nommé ministre du Travail, qui succède à Xavier Darcos, évincé du gouvernement après sa défaite en Aquitaine. “M. Darcos sera prochainement appelé à d’autres responsabilités”, a indiqué l’Elysée.
“C’est totalement injuste, Darcos a eu le courage d’y aller, on savait que l’Aquitaine était une région très difficile”, avait commenté l’entourage du ministre peu avant l’annonce officielle.
Centriste de l’UMP, Marc-Philippe Daubresse, ex-ministre du Logement de Jean-Pierre Raffarin, profite lui aussi de l’ouverture nouvelle façon. Il est nommé ministre de la Jeunesse et des solidarités actives, reprenant les attributions de Martin Hirsch.
Ce dernier, qui avait plusieurs fois indiqué qu’il quitterait le gouvernement une fois sa mission accomplie (création du RSA), présidera l’Agence du service civique.
Le villepiniste Georges Tron, député de l’Essonne, devient secrétaire d’Etat à la Fonction publique.
Plusieurs poids lourds de la majorité ont été reçus par le président: en premier lieu François Fillon, avec qui il s’agissait de “faire le point sur le message des Français” aux régionales.
Avaient suivi Jean-François Copé, patron des députés UMP, Eric Besson (Immigration), les présidents Bernard Accoyer (Assemblée nationale) et Gérard Larcher (Sénat)...
Dimanche soir, M. Fillon avait qualifié de “déception” le score de la majorité, qui n’a conservé que l’Alsace en métropole.
La gauche a réussi, avec 54,05%, son meilleur score depuis les législatives de 1981, loin devant droite (35,37%) et FN (9,17%), sur fond d’abstention élevée.
Lundi matin, les responsables de l’UMP avaient réaffirmé que le gouvernement devait tenir le cap des réformes, à commencer par celle des retraites.
Le numéro un du PS, Martine Aubry, renforcée par le scrutin, avait au contraire demandé à Nicolas Sarkozy de changer de politique.
“La France a besoin d’un changement de politique, pas d’un remaniement cosmétique”, a commenté son numéro deux Harlem Désir.
Le FN a ironisé: “voilà que Nicolas Sarkozy nous inflige maintenant les has been de la Chiraquie et les never been de la Villepinie”.
L’UMP a salué une volonté “de rassembler toutes les sensibilités”.
Cependant, la défaite a suscité des tensions dans la majorité. Jean-Pierre Raffarin a demandé “un vote de confiance” sur les réformes au Parlement.
Dominique de Villepin, ennemi juré de Nicolas Sarkozy, doit annoncer jeudi la création d’un “mouvement au service des Français”, mais “dans l’orbite de l’UMP”.

AFP
Mercredi 24 Mars 2010

Lu 353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs