Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après la chute de Kadhafi : Le CNT annonce son programme de transition




Après la chute de Kadhafi : Le CNT annonce son programme de transition
La rébellion demande aux rebelles des provinces présents dans la capitale libyenne de " rentrer"  chez eux car " Tripoli est libre"  et ses combattants " sont capables de la protéger" , a déclaré à l'AFP un responsable du Conseil national de transition (CNT). Le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, " a demandé cette procédure. Nous la soutenons parce que Tripoli est libre, et chacun devrait quitter (la capitale) et rentrer dans sa ville natale», a déclaré Ahmed Darrat, en charge de l'Intérieur au sein de l'exécutif mis en place par le CNT. "Maintenant, les combattants de Tripoli sont en mesure de protéger leur ville», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le CNT a annoncé qu’une assemblée constituante sera élue dans environ huit mois et des élections présidentielles et législatives seront organisées d'ici 20 mois en Libye, a affirmé vendredi le représentant en Grande-Bretagne du Conseil national de transition (CNT,) Guma al-Gamaty.
 "Nous avons établi un plan de route précis avec une période de transition de 20 mois», a déclaré M. Gamaty à la radio BBC, en révélant les détails du calendrier électoral du CNT.
 "Durant huit mois, le CNT dirigera la Libye avant qu'une assemblée élue par le peuple"  ne prenne les commandes du pays pour rédiger une Constitution, et " au bout d'un an (...), des élections seront organisées», a-t-il ajouté.
"Donc, nous avons huit mois et un an avant des élections finales à la fois législatives et présidentielles. Et avec un peu de chance, après environ 20 mois, le peuple libyen aura élu les dirigeants qu'il souhaite" , a encore dit ce responsable du CNT, l'organe politique de la rébellion libyenne.
La nouvelle Constitution rédigée par une assemblée de 200 membres sera soumise à référendum avant les élections présidentielles et législatives, a-t-il précisé. Pour M. Gamaty, "le processus de transition a débuté», même si des combats se poursuivent entre les rebelles et des forces loyales au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, en fuite. "Dans la mesure où Tripoli est stabilisé et sûr - ce qui est quasiment le cas maintenant - et que la plupart des autres villes du pays le sont aussi, les Libyens peuvent entamer le processus de transition", a estimé M. Gamaty. Dans ce contexte, le CNT, actuellement basé à Benghazi, dans l'est de la Libye, va s'installer dans quelques jours dans la capitale Tripoli, où sont entrés les rebelles il y a près de deux semaines, a dit M. Gamaty. Le colonel Kadhafi " se cache, il est isolé, il est presque encerclé», a-t-il encore affirmé, ajoutant qu'il s'agit  seulement d'une question de temps avant qu'il ne soit arrêté, à moins qu'il ne soit tué s'il résiste" . Lors d'une conférence jeudi à Paris, l'ONU et les grandes puissances ont débloqué 15 milliards de dollars contre la promesse de démocratie, de stabilité et de réconciliation en Libye. Sur le terrain, après six mois de conflit et de bombardements aériens sous commandement de l'Otan, les rebelles se préparent à lancer l'assaut sur la dernière grande ville qu'ils ne contrôlent pas, Syrte, bastion du colonel Kadhafi. Ce dernier  a rejeté jeudi l'ultimatum du nouveau pouvoir libyen lui demandant de se rendre d'ici le 12 septembre, jurant de se battre jusqu'au bout. "La Libye ne se rendra pas et ne sera pas colonisée" , a déclaré l'ancien n°1 libyen dans un deuxième message sonore de la journée diffusé par la chaîne de télévision syrienne Al Raï. "Nous les combattrons partout et nous brûlerons la terre sous leurs pieds (...) vous ne trouverez pas le sommeil et le repos sur cette terre! "La résistance grandit à Tripoli, qui sera libérée pied à pied" , a-t-il ajouté.
 "Le drapeau vert (du régime Kadhafi, ndlr) flotte partout, des frontières avec l'Algérie, le Niger et le Tchad, jusqu'aux rivages de la Méditerranée». 

Agences
Samedi 3 Septembre 2011

Lu 629 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs