Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après la “Route des Zaërs”, Guillaume Jobin emprunte la “Route d’Anfa”




Après la “Route des Zaërs”, Guillaume Jobin emprunte la  “Route d’Anfa”
Une nouvelle route pour Guillaume Jobin. Une nouvelle aventure romanesque avec un nouveau souffle. «Route d’Anfa » qui est un roman politique autant que d’espionnage reste, selon son auteur, une satire sociale, qui raconte des histoires de tout un monde casablancais. Il s’agit d’un sérieux penchant portant sur la vie des bourgeois, des diplomates, des agents secrets, des journalistes et des écrivains de Casablanca. Il ne reste que le citoyen lambda pour faire le tour de toute une société et ses recoins les plus sombres. Manœuvres d’Etat, coups bas politiques, high-tech, contrefaçon, impostures et plagiats en tout genre parsèment d’embûches les chemins d’espions, de faussaires, de terroristes et de dirigeants politiques, du Palais à l’Elysée en passant par la DGSE et la CIA.
 En pleine campagne électorale française  alors que le Maroc lutte pour sa sécurité, la reconnaissance de son intégrité territoriale, la sauvegarde de son patrimoine immatériel et le renforcement de sa position internationale, un jeune journaliste français, espion malgré lui, est entraîné dans un tourbillon d’intrigues et essaye de dénouer les fils d’une situation délicate, de Casablanca à Oman en passant par Paris, Moscou et le Cameroun, lit-on dans un communiqué de l’auteur.
 « Route d’Anfa » est la suite « logique » de « Route des Zaërs », le best-seller marocain de l’année 2015 et dont la 4e édition en « version intégrale » sort également en août, roman loué  par la critique pour son côté novateur. Ce nouvel opus est annoncé sur les réseaux sociaux par une vidéo de 2mn réalisée par Seddik Khalfi, sur une idée originale de Réda Dalil, une première au Maroc.
Et de conclure que le roman est également disponible en version électronique sur Amazon.com, comme tous les livres de Casa-Express, seul éditeur marocain à le proposer.
 Guillaume Jobin est président de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris et auteur de « Lyautey, Le Résident », « Mohamed V, le Sultan » et du roman « Route des Zaërs ». Parmi les premiers auteurs francophones du Maroc, il partage son temps entre Rabat et Paris.

M-E
Jeudi 1 Septembre 2016

Lu 1342 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs