Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après la France, IAM quitte le Plat Pays : Maroc Telecom cède Mobisud Belgique




Maroc Telecom a décidé de céder les activités de sa filiale Mobisud Belgique à Scarlet, filiale de Belgacom, indique un communiqué de l’opérateur historique national.
Le 30 juin 2010, Maroc Telecom et la filiale à 100% de Belgacom, Scarlet, ajoute le communiqué, sont parvenus à un accord selon lequel les activités de Mobisud sont transférées à cette dernière. Ayant déjà cédé Mobisud France à SFR, Maroc Telecom se désengage ainsi totalement de l’activité MVNO, dont l’espace économique n’est pas suffisant pour lui assurer  un développement pérenne.
Ayant fait l’objet d'un protocole d'accord le 19 mars 2007 à Marrakech, dans le cadre de la visite au Maroc du Premier ministre belge Guy Verhofstadt, la création MobiSud en Belgique, nouvel filiale à 100% de Maroc Telecom, devait offrir un service de téléphonie mobile « sur mesure »  aux tarifs très compétitifs à toutes les personnes résidant en Belgique qui ont des liens familiaux, amicaux ou professionnels avec le Maroc et le Maghreb, soit une cible qui représente environ 600.000 personnes.
Avec des tarifs très compétitifs entre la Belgique, le Maroc et le Maghreb, MobiSud s’attendait à un  accueil favorable de la part des MRE. Ceci d’autant plus que son offre comprend le prépayé et le postpayé. Le premier est assorti d'une option numéros privilèges qui permet d'appeler les personnes de son choix au Maroc ou dans l'un des pays du Maghreb, au même prix que la Belgique et le second  comprend trois types de forfaits, sans engagement de durée. De plus, MobiSud était distribué par les points de vente habituels de la téléphonie, mais aussi dans les réseaux de proximité tels que téléboutiques, épiceries de quartier pour être au plus près des consommateurs.
En plus du service qui devait être rendu aux MRE et de sa profitabilité pour l'opérateur historique marocain, l'implantation de cette filiale de Maroc Telecom en Belgique avait un autre aspect d'une portée plus importante. Il s'agit du transfert d'argent vers le Maroc, via un opérateur marocain qui s'approprie une partie d'une clientèle qui était auparavant acquise aux opérateurs belges, soit un flux important de communications.

M.M.
Vendredi 2 Juillet 2010

Lu 859 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs