Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après l’attaque sanglante des talibans : Les Nations-unies évacuent leur personnel d’Afghanistan




L’ONU va évacuer temporairement d’Afghanistan la quasi-totalité de ses 600 employés expatriés “non-essentiels”, après l’attaque sanglante des talibans la semaine dernière contre une de ses maisons d’hôtes, a annoncé jeudi un porte-parole de l’organisation.
“Quelque 600 employés non afghans vont temporairement déménager”, a déclaré Dan McNorton, porte-parole de l’ONU à Kaboul, à l’AFP. “Les seules personnes qui vont rester sont considérées comme du personnel essentiel”, a-t-il ajouté.
“Cela vise à assurer la sécurité de tout notre personnel en Afghanistan”, a poursuivi le porte-parole. Il a précisé que la décision serait régulièrement réexaminée et est valable pour “un certain nombre de semaines, tandis que la sécurité sera renforcée” en Afghanistan même.
Dans un communiqué, les Nations unies ont indiqué qu’elles restaient “totalement engagées pour aider toute la population afghane, comme elles l’ont été depuis plus d’un demi-siècle”. “Tous les efforts nécessaires seront faits pour perturber le moins possible nos activités lorsque ces mesures de sécurité seront appliquées”, ajoute le communiqué.
Le 28 octobre, trois kamikazes avaient attaqué la maison d’hôtes Bekhtar, au centre de Kaboul. Cinq expatriés de l’ONU avaient été tués, ainsi que deux policiers afghans. Les assaillants avaient tous péri. Les talibans avaient revendiqué l’attaque, et les autorités ont également accusé Al-Qaïda d’être impliqué.
Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, venu lundi et mardi à Kaboul, avait rencontré des conseillers chargés de la sécurité pour discuter de l’attaque contre la maison d’hôtes.
Il avait déclaré que l’ONU ne se laisserait pas détourner par des actes de violence de son travail dans ce pays. “Il y a eu des spéculations selon lesquelles les Nations unies allaient quitter l’Afghanistan. (...) Nous ne nous laisserons pas décourager, nous ne pouvons pas être découragés et nous ne devons pas être découragés, et le travail des Nations unies se poursuivra”, avait dit le secrétaire général.
La mission de l’ONU en Afghanistan (UNAMA) compte environ 5600 employés, dont la majorité sont afghans. L’évacuation va concerner environ 12% de ses effectifs.
Le diplomate norvégien Kai Eide, chef de l’UNAMA, devrait fournir plus de détails sur le plan d’évacuation lors d’une conférence de presse prévue jeudi à Kaboul.
M. Eide a été sévèrement critiqué par certains pour le rôle qu’a joué l’ONU dans l’élection présidentielle entachée de fraudes massives qui s’est achevée par la réélection du chef de l’Etat sortant Hamid Karzaï.
Cette semaine, M. Eide a laissé entendre que la patience de l’ONU envers le gouvernement afghan arrivait à épuisement.
“Certains Afghans pensent que l’Afghanistan est d’une telle importance stratégique que nous y resterons quoi qu’il arrive. Ceci est simplement faux”, avait-il déclaré à la chaîne publique américaine PBS.

AFP, Reuters, AP
Vendredi 6 Novembre 2009

Lu 139 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs