Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Après des averses orageuses qui ont fait des victimes : La canicule sévit dans plusieurs régions du Maroc




Décidément, le baromètre ne sait plus à quel saint se vouer. Il ne cesse d’osciller entre les pics d’une chaleur insupportable en pareil mois et des pluies aussi diluviennes que brusques.
A ce propos, la Direction de la météorologie nationale a publié, coup sur coup, deux bulletins d’alerte.
Dans le premier, elle attire l’attention sur le fait que la vague de chaleur qui a touché le Centre et le Sud du Maroc ce dimanche risque de ne prendre fin que le 22 juin. Elle sera caractérisée par « des températures demeurant entre 38 et 45 degrés » et concernera « les zones de Smara, Assa, Zag, Aousserd, Laâyoune, Tata, Zagora, Taroudant, Tiznit, Kelaat-Sraghna, Chichaoua, Marrakech, Errachidia, Ouarzazate, Ait Melloul, Khouribga, Khémisset et Sidi Slimane ».
Dans son second bulletin, elle a annoncé que des averses orageuses localement importantes devaient toucher dimanche dernier et concerner «les zones de Khénifra, Boulmane, Missour, Midelt, Sefrou, Ifrane, Azilal, Al Haouz et Bouarfa ».
Selon cette source, cette instabilité orageuse avec averses devait également intéresser la région de Khouribga.
De fait, ces orages ont même causé des morts d’hommes.
Deux personnes ont été, en effet, tuées et une autre portée disparue dans un village de la commune rurale d'Anougal (cercle d'Amezmiz) relevant de la province d'Al- Haouz.
Il s'agit, selon l’agence MAP, de trois femmes. Les corps de deux d'entre elles ont été repêchés des crues, précise-t-on de même source, faisant observer que ces fortes pluies ont provoqué également l'effondrement de quatre habitations construites en pisé et l'éboulement de terrain.
Le drame s'est produit lorsque le chauffeur d'un véhicule transportant les victimes a tenté de traverser un oued avant qu'il ne soit emporté par les crues, ajoute-on.
Autre drame annonciateur de cet été qui risque d’être très chaud : l'incendie qui s'est déclaré samedi matin dans une forêt dans la commune rurale d'Ikssan, située à l’ouest de Nador.
Les flammes ont été tellement attisées par le vent que le sinistre n’a été totalement maîtrisé qu’après 14 heures de lutte.
L'intervention aérienne a été décisive pour venir à bout des flammes d'autant plus que la force du vent et le terrain accidenté ont rendu plus difficile l'action des équipes d'intervention terrestre composées de près de 250 éléments des Eaux et Forêts, de la Protection civile, des Forces Armées Royales, des Forces auxiliaires, de la Gendarmerie Royale ainsi que des auxiliaires de l’autorité locale.
12 hectares de tapis herbacé et un nombre réduit d'arbres, ont été réduits en cendres par cet incendie qui est le quatrième à s’être déclaré dans la province en l'espace d'une semaine.
Neuf hectares de forêt ont été ravagés, mardi dernier, dans deux incendies dans la forêt d'Abdouna-Tarifa, dans la commune rurale Bni Chiker et aux environs de la ville de Nador.
Un autre incendie déclaré dans la région de Zaio n'a pas fait de dégâts majeurs.

L.M.
Mardi 21 Juin 2011

Lu 194 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs