Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel pour une action participative contre la délinquance juvénile

Permettre aux enfants de retrouver confiance en eux-mêmes et assurer leur réinsertion au sein de la société




Appel pour une action participative contre la délinquance juvénile
Le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, Abdellah Alaoui Belghiti, a mis l’accent, récemment à Casablanca, sur la nécessité de mettre en place une stratégie basée sur l’action participative de tous les acteurs qui œuvrent pour la protection de l’enfance afin de trouver des solutions pour le problème de la délinquance juvénile.
Pour aborder cette problématique des jeunes délinquants, “le législateur a opté pour une approche humanitaire, a-t-il expliqué lors de la réunion des membres du comité régional de prise en charge des femmes et des enfants victimes de la violence sur le rôle de la société civile, les institutions pénales et le système juridique pour la réduction du phénomène de la délinquance juvénile’’. M. Belghiti a noté, à cet égard, que l’élaboration d’un plan et la mise en place d’un programme visant à réduire le phénomène de délinquance juvénile, qui représente une menace constante pour la sécurité de la société, sont devenues un apport important pour déterminer les meilleures mesures pour une protection et une éducation stables.
Pour sa part, le vice-procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, Mohamed Chouaïb, a fait savoir que cette réunion s’inscrit dans le cadre des rencontres de communication visant à développer une stratégie fixée par le gouvernement dans le domaine de la protection des enfants à travers le comité régional, créé à cette fin par le ministère de la Justice et des Libertés.
M. Chouaïb, également président de la cellule de prise en charge des femmes et enfants victimes de la violence, a ajouté que la société marocaine connaît un changement radical et profond touchant toutes ses composantes, un changement accompagné d’un déséquilibre qui touche également l’enfance et la jeunesse.
Le phénomène de la délinquance juvénile est devenu un problème sérieux pour de nombreuses institutions qui s’intéressent à la protection des enfants, a-t-il indiqué, appelant à la recherche de moyens efficaces pour permettre à ces enfants de retrouver confiance en eux-mêmes et assurer leur réinsertion au sein de la société en tant que citoyens respectés et appréciés.

Libé
Mercredi 10 Juillet 2013

Lu 393 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs