Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel à une nouvelle intifada dans les camps de Tindouf


Levée de boucliers générale suite au congrès du Polisario



Appel à une nouvelle intifada dans les camps de Tindouf
Le quatorzième congrès du Polisario s’est achevé comme il avait commencé sans apporter aucune nouveauté, à la grande déception des populations des camps de Tindouf qui en attendaient de grands changements dont le moindre serait, pensaient les observateurs, le départ de Mohamed Abdelaziz. C’est ce qui ressort des communiqués dont Libé a reçu copies.
Parmi ces communiqués, celui rendu public par la Jeunesse révolutionnaire de  mars. Les signataires de ce communiqué dénoncent «l’étape particulièrement critique que traverse l’affaire du Sahara » précisant que le front Polisario, une formation devenue caduque, n’est plus le cadre politique idoine. Ce qui s’est traduit par la mainmise des proches de Mohamed Abdelaziz et la dictature avec laquelle était géré, sans partage,  le congrès de la part d’un groupe d’individus qui se sont érigés en tuteurs et décideurs incontestables de  l’avenir des populations.
La Jeunesse révolutionnaire de mars invite donc tous les Sahraouis, où qu’ils soient, à assumer leurs responsabilités et à mettre un terme à la politique de gabegie et de détournements bénie par le plus ancien dictateur du monde, Mohamed Abdelaziz et appliquée par son entourage.
Le communiqué que nous a adressé le mouvement Khatt Achahid qui qualifie de mascarade le congrès, est encore plus explicite. Il indique qu’au lieu de répondre aux questions que se posent les habitants des camps, les débats des congressistes ont porté sur la consolidation du pouvoir tribal corrompu de Mohamed Abdelaziz.
Le communiqué indique que «les questions que se posent nos parents  et qui n’ont jamais reçu de réponses concernent la corruption, la gabegie, les détournement des aides humanitaires et l’adoption du tribalisme comme système».
Il pose, par la suite, les questions suivantes:
«- Quel est le montant global des recettes du Polisario, au moins depuis le dernier congrès? Comment sont-elles dépensées et sous quel contrôle? Que sont devenues les aides humanitaires octroyées aux habitants des camps, dont les milliards envoyés pour soulager les souffrances des victimes des dernières inondations, que seuls Mohamed Abdelaziz et son épouse peuvent chiffrer et qui ont été dépensés pour organiser la mascarade du camp de Dakhla?
- Quelles sont les raisons des échecs diplomatiques enregistrés par le Polisario et des succès enregistrés par l’autre partie? Ce que confirme la lettre ouverte adressée aux congressistes par le «ministre Haj Ahmed»  (Ndlr. Haj Ahmed Hmeyer est le prétendu ministre chargé des Relations avec les Amériques) aux assistants à la 14ème mascarade.
- Quelle loi octroie au secrétaire général le droit de tout décider sans consultation?
- Où allons-nous?».
Cette dernière question que le communiqué considère comme la plus importante, est restée, elle aussi, sans réponse.
Ledit communiqué souligne que la direction corrompue a été reconduite, démontrant la «hogra» et le peu d’estime  que Mohamed Abdelaziz éprouve à l’égard  de l’ensemble des Sahraouis et à leurs revendications de changement.
Partant de là, poursuit le communiqué, le mouvement a décidé de suspendre toutes ses relations avec cette direction corrompue qui s’est accaparée du pouvoir dans les camps et qu’il considère comme illégitime, avec laquelle, le mouvement invite tous les Sahraouis à cesser toute relation.
Le mouvement appelle la jeunesse des camps à une nouvelle intifada et à  l’organisation  de manifestations exprimant son opposition à cette direction qui ne représente que ses intérêts et qui n’a aucun droit de parler ou négocier au nom des Sahraouis.
Le mouvement invite l’ONU à diligenter des commissions d’enquête sur ce qui se passe dans les camps. Il invite le secrétaire général et son envoyé spécial à tenir compte des opinions exprimées par le mouvement en sa qualité d’acteur politique représentant une importante frange des populations sahraouies.
Enfin, le mouvement invite S.M le Roi Mohammed VI à appliquer, de manière effective, l’autonomie interne dans les provinces sahariennes pour permettre aux habitants des camps de vivre dignement.

 

Ahmadou El-Katab
Lundi 28 Décembre 2015

Lu 1214 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs