Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel à la création d’un marché alternatif pour répondre aux besoins de financement

La Bourse doit absolument tenir compte des attentes des PME




Appel à la création d’un marché alternatif  pour répondre aux besoins de financement
La création d’un marché alternatif s’impose aujourd’hui comme une solution incontournable pour répondre aux besoins de financement des petites et moyennes entreprises (PME) nationales et pour faciliter leur accès à la Bourse, selon le directeur du développement de la Bourse de Casablanca, Badr Benyoussef.
Ce marché, dont les conditions d’admission y sont allégées et la transparence d’information adaptée, proposerait un accompagnement par des conseillers en investissement, notamment pour les campagnes de communication et la structuration de pré-conseil, a expliqué M. Benyoussef dans un entretien publié dans la newsletter de la Bourse de Casablanca «E-Borsa News» pour le mois de novembre 2013.  Il s’agit, en effet, de se rapprocher des PME et de répondre de plus près à leurs besoins, a-t-il poursuivi, ajoutant que les partenariats conclus entre la Bourse de Casablanca avec les Centres régionaux d’investissement (CRI), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et bientôt l’Agence nationale pour la promotion de PME (ANPME), visent à  développer cette proximité.
Il a mis en avant l’importance de la Bourse en tant qu’espace de rencontre privilégié de l’épargne et du financement, notant que ce marché représente un véritable accélérateur du développement économique et un support attracteur de capitaux. Depuis 10 ans, la Bourse a permis aux entreprises de lever plus de 140 milliards de dirhams, a précisé le responsable, ajoutant que les PME peuvent accéder au financement boursier à travers trois types d’opérations: l’émission obligataire, la cession d’une partie du capital social et l’augmentation de capital.
Les entreprises qui s’introduisent en Bourse pourront acquérir plusieurs avantages tels que l’optimisation du financement, la consolidation du patrimoine, la mobilisation des ressources, et le renforcement de la notoriété, relève en outre le responsable dans le 4ème numéro d’«E-Borsa News» mis en ligne sur le site Internet de la Bourse de Casablanca. «La Bourse de Casablanca est accessible aux grandes comme aux moyennes et petites entreprises et ce, grâce à ses trois compartiments actions et à son compartiment obligataire, sans oublier un coût très compétitif et motivé par les incitations fiscales, en plus d’une subvention dédiée aux PME, pouvant atteindre 500.000 dirhams», a-t-il poursuivi.
Par ailleurs, d’autres marchés boursiers sont de véritables sources de financement des PME. C’est le cas notamment du TSX Venture Exchange au Canada et de l’Euronext/Alternext Europe. Toutefois, chaque marché a ses spécificités et «le nôtre doit absolument tenir compte des attentes de nos PME», a-t-il conclu. 

Lundi 6 Janvier 2014

Lu 252 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs