Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel à l’endiguement de l’extrémisme

Plaidoyer à Marrakech pour la mise en place d’institutions démocratiques solides




Le Forum «Ibrahim Governance Week-End» a clos ses travaux, dimanche à Marrakech, après trois jours d'échanges autour de thématiques liées notamment au développement du continent africain.
Lors de cet événement qui a réuni des participants issus de la sphère politique, du monde des affaires, des médias et de la société civile, la journée de samedi a été entièrement consacrée à des thèmes liés à l'Afrique. Notamment «Quelle croissance pour la jeunesse africaine : inclusive et créatrice d'emplois», «Un point de bascule pour l'Afrique» et «L'attrait de l'extrémisme violent et des migrations».
Les participants ont, dans ce cadre, lancé un appel pressant aux hommes politiques pour qu'ils prennent à bras-le-corps les différents problèmes auxquels sont confrontés les jeunes qui constituent une proie facile pour les recruteurs des groupes terroristes. Ils ont été unanimes à affirmer que le terrorisme et l'immigration sont des phénomènes intimement liés et que la majorité des migrants sont victimes du terrorisme. Ces deux phénomènes se nourrissent, entre autres, du chaos, du vide laissé par l'échec des Etats à satisfaire les attentes de leurs citoyens, de la corruption, de la pauvreté et du chômage, ont-ils ajouté.
Ils ont également relevé la nécessité de mettre en place des institutions démocratiques solides et des économies fortes pour endiguer l’extrémisme et lutter contre le terrorisme.
Intervenant lors d’une session intitulée «L’attrait de l’extrémisme violent et des migrations», les participants ont été unanimes à souligner l’impératif de combattre l’extrémisme par l’instauration de fortes institutions étatiques soucieuses du respect et de la préservation des droits de l’Homme.
Dans ce cadre, ils ont relevé l'importance d’éviter toute forme de confusion et d'amalgame entre le terrorisme et l’immigration et d'examiner les origines et les raisons derrière ces deux phénomènes, notant que la majorité des immigrants se retrouvent victimes du terrorisme. Et de préciser que l’instauration de la bonne gouvernance, la mise en place des stratégies efficaces et l’adoption d’une approche réaliste constituent les seuls moyens pour combattre l’extrémisme et contrôler les flux migratoires.
Les intervenants ont, à cet effet, plaidé pour la consolidation de l’Etat de droit, le renforcement du processus démocratique, la création des richesses et de l’emploi et le partage de la prospérité dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant, mettant l’accent sur l’établissement d’une coopération régionale en Afrique en instaurant un dialogue permanent entre les différentes parties prenantes.
En outre, ils ont souligné l'urgence d'une réforme de l’Organisation des Nations unies (ONU) qui, selon eux, demeure incapable de résoudre et de gérer à elle seule tous les défis et problèmes posés à l'échelle internationale.
L'édition de cette année a été marquée par la participation d'éminentes personnalités nationales et internationales, notamment le chargé de mission au Cabinet Royal, Youssef Amrani, le président-directeur général de l’International Crisis Group, Jean-Marie Guéhenno, le représentant spécial et chef de mission des Nations unies en Libye, Martin Kobler, et l’ex-gouverneur de la Banque centrale nigérienne, Lamido Sanusi.
«Ibrahim Governance Week-End» est un événement phare de la Fondation Ibrahim, organisé chaque année dans une capitale africaine différente pour discuter des défis du leadership et de la gouvernance en Afrique.
Le Forum a revêtu, cette année, un caractère particulier, puisque la Fondation a célébré dix années d’efforts pour placer la gouvernance et le leadership au centre des débats autour du développement.

Repères

Mo Ibrahim, homme d'affaires soudanais naturalisé britannique, avait revendu en 2005 son entreprise de téléphonie mobile Celtel, avant de créer en 2006 sa Fondation, basée à Londres, qui se concentre sur l'état du leadership et de la gouvernance en Afrique.
Créé en 2010, le Forum Ibrahim est une plateforme d'échanges de haut niveau traitant des principaux enjeux africains. Il invite des dirigeants politiques et des chefs d'entreprise de premier plan, des représentants de la société civile, des institutions multilatérales et régionales ainsi que les principaux partenaires internationaux de l'Afrique afin d'identifier des enjeux politiques spécifiques et des actions prioritaires.

Mardi 11 Avril 2017

Lu 1201 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs