Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel à braquer les projecteurs sur les investissements réalisés à Fès-Meknès




La région contribue de 13 à 15% à la production nationale de viande de volaille



La contribution de la région Fès-Meknès à la production nationale de viande de volailles oscille entre 13 et 15 %, a indiqué le président de l’Association nationale des producteurs des viandes de volaille (APV), Aziz Al Arabi, lors d’une rencontre consacrée à discuter des différents scénarios censées développer cette activité avicole.
 Cette contribution reste très importante en dépit d’infrastructures peu développées au niveau de la région et qui nécessitent une mise à niveau afin d’améliorer la production de la filière conformément aux objectifs du Plan Maroc Vert, qui prévoit l’augmentation de la consommation annuelle de viande de volaille à 25 kg par individu, alors qu’elle ne dépasse pas actuellement 18 kg, a expliqué M. Al Arabi, lors de cette rencontre d’information organisée récemment à Fès par l’APV au profit des professionnels du secteur. 
 S’agissant de la capacité d’élevage dans les exploitations autorisées au niveau de la région, il a fait savoir qu’elle s’est élevée à 5,647 millions de poussins dans les exploitations autorisées, répartis sur 582 fermes agréées et produisant un total de 35 mille tonnes de viande de volaille par an.
 La région dispose de cinq incubateurs qui produisent au total 1,140 million de poussins par semaine et plus de quatre usines de fourrage avec un volume total de 18.000 tonnes par mois, a-t-il ajouté, relevant que cette activité avicole contribue à la création de 15.750 emplois directs et 33 mille emplois indirects.
 Il a, d’autre part, rappelé que l’APV, sous la supervision de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA), œuvre pour le développement du secteur, l’amélioration de la qualité du produit, dont le prix reste à la portée du citoyen.
 Ce professionnel a appelé les médias à braquer les projecteurs sur les investissements réalisés par les opérateurs économiques et à mettre en avant les efforts fournis par les professionnels du secteur, en vue d’améliorer la qualité du produit et la compétitivité du secteur. Cette rencontre vise à informer les professionnels du cadre juridique réglementant le secteur et des décisions prises par le gouvernement, en consultation et en coordination avec la FISA, en la matière.

Mardi 17 Novembre 2015

Lu 459 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs