Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Apaisement de la tension entre l’ONEE et la Fenelec


Une commission mixte se penchera sur la problématique liée aux pénalités de retard



Apaisement de la  tension entre l’ONEE et la Fenelec
D’après un communiqué parvenu à Libé, une rencontre a été tenue lundi entre la Fédération nationale de l’électricité, de l’Electronique et des Energies renouvelables (Fenelec) et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), laisse présager l’apaisement de la tension de leurs relations.
En effet, Ali Fassi Fihri, directeur général de l'ONEE a reçu, en compagnie de son staff, une délégation de la Fenelec, conduite par son président, Youssef Tagmouti, pour une rencontre.
A cette occasion, une commission mixte ONEE-Fenelec a été constituée. Elle tiendra des réunions techniques restreintes avec la cadence nécessaire pour résorber tous les différends.
Cette commission mixte planchera en premier lieu sur le dispatching de l’acompte de 500 millions de DH qui vient d’être versé par l’Etat à l’ONEE. Elle a aussi pour tâche urgente de trouver le meilleur moyen de solutionner la problématique liée aux pénalités de retards et à la restitution des cautions.
De plus, le directeur général de l'ONEE et le président de la FENELEC étudieront avec les banquiers les moyens de soutien de la PME. Et pour sceller définitivement leur relation, ils ont exprimé leur volonté de lancer le chantier d'un contrat-programme commun avec le gouvernement.
A rappeler que la Fenelec avait dénoncé  l’attitude passive de l’ONEE face aux maux qui menacent le secteur de l’électricité. Le président de la Fenelec avait expliqué à Libé que «plus de 400 entreprises du secteur de l’électricité connaissent des difficultés financières à cause des retards de paiement des arriérés de l’ONEE et des centaines de milliers d’emploi pourraient être perdus». Les professionnels du secteur de l’électricité avaient exprimé, dans un communiqué parvenu à Libé, leur colère vu la persistance de la «situation précaire» dans laquelle ils se trouvent depuis presque deux ans à cause des «problèmes de paiement de l’ONEE». Ils  y avaient dénoncé également le «manque de réactivité» et l'absence totale d'appui de la part d'organismes censés le faire».
A noter que le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Fouad Douiri, avait décidé de mettre la main à la poche pour trouver une ébauche de solution à ce conflit. Une réunion tenue dernièrement avec une délégation de celle-ci a abouti au «déblocage d’un acompte de 500 millions de dirhams par l’Etat pour le compte de l'ONEE durant le mois de mars et réservé au règlement des fournisseurs».

M.T
Jeudi 11 Avril 2013

Lu 166 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs