Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Antonella Duerci : Améliorer la logistique et créer des opportunités pour les entreprises italiennes au Maroc




De G à D : Claudio Gorreri (Conseiller commercial), Alfredo Spagnoletti (Pdt. Confimpresa Maroc), Paolo Scarpellini et Antonella Querci (APL), Said Lakratte (commerçant) et Stefano Frangerini (Pdt ANCE Livourne).
De G à D : Claudio Gorreri (Conseiller commercial), Alfredo Spagnoletti (Pdt. Confimpresa Maroc), Paolo Scarpellini et Antonella Querci (APL), Said Lakratte (commerçant) et Stefano Frangerini (Pdt ANCE Livourne).
Dans le cadre des
festivités marquant le centenaire du port de Casablanca, un accord
a été signé récemment entre l’Autorité portuaire de Livourne (APL),
représentée par Mme. Antonella Duerci,
et l’organisation Confimpresa-Maroc (Confédération italienne des petites et moyennes entreprises
et de l’artisanat)
représentée par son
président, Alfredo Spagnoletti. Eclairage.


Libé : Que peut-on savoir sur le port de Livourne

Mme Antonella Duerci : Le port de Livourne est un hub important d’Italie qui se propose d’être une passerelle entre l’Afrique du Nord et les ports européens. C’est une plate-forme de distribution de marchandises qui dispose d’un excellent réseau de connexions routières sur le nord de l’Italie, l’Europe centrale et orientale.

Un accord a été signé entre Confimpresa et l’APL. Quelles en sont les principaux termes?

L’accord que nous venons de signer, vient après celui conclu l’année dernière entre l’APL et l’Agence nationale des ports du Maroc (ANP) sur la formation professionnelle, les innovations et la technologie et sur le développement des projets logistiques et typologique d’intérêt commun comme l’automobile et l’agroalimentaire.
L’accord signé récemment avec Confimpresa Maroc vise à développer des projets commerciaux avec des entreprises marocaines exportatrices et distributrices et de créer des opportunités concrètes pour les entreprises italiennes au Maroc, en vue de générer du trafic entre les ports de Casablanca et de Livourne. Cet accord rentre immédiatement en vigueur, mais c’est à partir de juin qu’on appréciera les premières initiatives concrètes.
En tant qu’Autorité portuaire, nous allons aider les entreprises à résoudre tous les aspects de la douane, les contrôles phytosanitaires pour unir les services intermodaux avec les grandes plates-formes distributrices italiennes et d’Europe.

L’accord prévoit-il un volet formation?

La formation du personnel marocain occupe une place importante dans cet accord. Il s’agit concrètement de permettre au Maroc d’acquérir la technologie du port de Livourne qui dispose d’un centre de formation certifié en Italie, leader depuis plus de 20 ans en matière de formation portuaire pour la logistique.
Un tel accord concernera-t-il également d’autres pays de la région ?
Cet accord est une première dans la région en ce qui concerne le programme de développement international de l’Autorité portuaire de Livourne. Cela dit, des accords sont envisagés dans les prochains mois avec l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte et le Liban. C’est donc un programme très ambitieux.

Pourquoi vous intéressez-vous particulièrement au Maroc ?

Au-delà de l’aspect commercial et de l’intérêt à renforcer le trafic entre nos deux ports et la canalisation des marchandises  de part et d’autre, le Maroc et l’Italie entretiennent d’excellentes relations depuis de longue date. Par ailleurs, la Toscane accueille au jour d’aujourd’hui la première communauté marocaine en Italie très active dans de nombreux domaines.

Le port de Casablanca fête cette année les 100 ans de sa création. Quel sens peut-on donner à votre présence à ces festivités ?

La présence de l’APL à ces festivités est importante dans ce sens qu’elle témoigne de l’histoire commune de deux ports et du fait que nous avons réussi à travailler jusqu’à présent sur des objectifs communs.
C’est un honneur d’avoir été invité avec deux autres ports européens à participer à cette manifestation. Cela signifie que l’ANP a apprécié le travail fourni entre le port de Livourne et l’Autorité portuaire de Casablanca.
Les accords signés dans le cadre de ces festivités ne se limiteront pas au port de Casablanca. Avec l’Agence nationale des ports du Maroc, nous avons l’intention de poursuivre cet élan dans d’autres ports du Maroc notamment le sud du Royaume.

Propos recueillis par Alain Bouithy
Mercredi 10 Avril 2013

Lu 883 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs