Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Anne Fossemalle, directrice chargée des fonds d'investissements à la BERD : Les PME appelées à jouer un rôle de plus en plus important




Anne Fossemalle, directrice chargée des fonds d'investissements à la BERD : Les PME appelées à jouer un rôle de plus en plus important
Les petites et moyennes entreprises (PME) sont appelées à jouer un rôle de plus en plus important au Maroc, pays qui dispose d'une importante tradition d'entrepreneuriat, a indiqué mardi Anne Fossemalle, directrice chargée des fonds d'investissements au sein de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD, basée à Londres).
La responsable, qui s'exprimait dans un entretien à la MAP, a souligné que le fonds d'investissement +Maghreb Private Equity Fund III (MPEF III)+, dans lequel la BERD va investir, comme annoncé lundi, vient accompagner le développement de ces entreprises.Il s'agit d'une structure, à travers laquelle la BERD devra investir un montant de 20 millions d'euros dans le but de soutenir les PME au Maroc et en Tunisie ainsi que dans d'autres pays de la région.
L'initiative représente un investissement en valeur ajoutée pour accompagner le développement des PME en tant que générateurs de postes d'emploi et leviers de croissance économique, a dit la responsable, soulignant que la mise en place de ce fonds représente +un développement très important+ pour la BERD d'autant plus qu'il s'agit de la première opération du genre dans la région.
Elle a aussi noté que la valeur ajoutée est apportée par le fonds d'investissement plutôt que par l'investissement de la BERD dans le fonds.
La responsable a, d'autre part, souligné que les relations de coopération entre le Maroc et la BERD devront se renforcer davantage. Elle a rappelé, dans ce contexte, la décision de la banque d'ouvrir une antenne au Maroc pour accompagner le développement de ces relations et renforcer le soutien au secteur privé.
Un processus de recrutement est déjà lancé dans ce sens, a-t-elle dit, relevant que la coopération entre les deux parties englobera des secteurs aussi variés que les finances, les télécommunications et nouvelles technologies, l'agro-alimentaire, les énergies notamment renouvelables, et les infrastructures.
Soulignant que le Maroc a géré de la meilleure façon possible le contexte de crise économique internationale, la responsable a noté que le secteur des PME au Maroc peut renforcer son rôle notamment à travers un accès plus large aux sources de financement.
Elle a, dans ce sens, souligné la volonté de la BERD de travailler directement avec des entreprises marocaines, en finançant des projets d'investissement, soit par le biais d'un fonds spécialisé soit directement.
La mise en place d'une antenne de la Banque au Maroc offrira un mécanisme efficace pour renforcer la coopération directe entre cette institution financière internationale et le secteur privé marocain, a-t-elle dit.
La BERD a récemment réaffirmé, par la voix de son président Sir Suma Chakrabarti, son soutien aux efforts de développement du Maroc, qualifiant le Royaume de +bonne destination+ pour les affaires.

Libé
Mercredi 24 Octobre 2012

Lu 301 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs