Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ankara menace de rompre avec Tel Aviv et ferme son ciel aux vols militaires : Israël et la Turquie au bord de la rupture




Ankara menace de rompre avec Tel Aviv et ferme son ciel aux vols militaires : Israël et la Turquie au bord de la rupture
La Turquie a menacé Israël hier d'une rupture des relations si l'Etat sioniste ne s'excusait pas pour le raid de ses forces contre une flottille d'aide pour Gaza, et annoncé avoir fermé son espace aérien aux vols militaires israéliens.
Ce durcissement d'Ankara a été exprimé par le chef de la diplomatie, Ahmet Davutoglu, cité par la presse, et ce malgré une rencontre secrète la semaine dernière entre lui et un ministre israélien qui laissait présager un léger réchauffement entre les deux pays, liés par un partenariat stratégique.
Jusqu'à présent, les Turcs n'avaient pas évoqué l'éventualité d'une rupture diplomatique même si les relations bilatérales, jadis qualifiées d'exemplaires, ont été sérieusement endommagées après le raid, le 31 mai, dans les eaux internationales, d'un convoi maritime humanitaire à destination de Gaza qui avait fait neuf morts turcs.
La Turquie a rappelé son ambassadeur et annulé des exercices militaires avec Israël.
M. Davutoglu, qui s'exprimait devant des journalistes dans l'avion le ramenant d'un voyage au Kirghizstan, a exhorté Israël à s'excuser ou à accepter les conclusions d'une commission d'enquête internationale. Sinon, a-t-il averti, «les relations seront rompues».
Israël «ne s'excusera jamais» auprès d'Ankara pour le raid, a toutefois affirmé lundi un haut responsable du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Ce dernier avait déjà dit vendredi soir qu'Israël ne s'excuserait pas pour l'abordage du navire turc.
Contrairement à des déclarations précédentes, M. Davutoglu est apparu plus souple au sujet d'une commission créée par Israël pour enquêter sur l'affaire de la flottille.
«Si cette commission conclut que le raid était injuste et s'ils s'excusent, cela serait aussi suffisant», a-t-il souligné, insistant également sur le paiement de compensations.
La Turquie réclamait jusqu'à présent la création d'une commission d'enquête internationale et indépendante.
M. Davutoglu a aussi annoncé la fermeture totale de l'espace aérien turc aux vols militaires israéliens, une décision de rétorsion prise «pour isoler Israël» une semaine après son raid.
«Cette décision n'a pas été prise pour un ou deux avions seulement», a-t-il souligné, précisant qu'elle pourrait éventuellement être élargie aux vols civils.
Ankara avait confirmé la semaine dernière la fermeture du ciel turc à deux avions militaires d'Israël tout en assurant qu'il ne s'agissait pas d'une interdiction générale.
M. Davutoglu a souligné avoir présenté de nouveau les demandes turques lors d'un entretien secret qu'il a eu mercredi à Bruxelles avec le ministre israélien du Commerce et de l'Industrie, Binyamin Ben Eliezer, premier contact bilatéral depuis le raid.
«Nous n'attendrons pas jusqu'à l'éternité pour la réponse israélienne», a-t-il ajouté.
«La Turquie est décidée à protéger ses intérêts dans cette affaire, et pour cela elle insiste pour des excuses et des indemnisations», a souligné une source diplomatique à l'AFP sous couvert d'anonymat.
Cette source a qualifié d'«importante» pour la Turquie les conclusions de la rencontre que doit avoir M. Netanyahu avec le Président américain Barack Obama à la Maison Blanche, mardi.
Washington a clairement indiqué la semaine dernière qu'un rétablissement des liens turco-israéliens était de son intérêt dans la région.
Seul membre musulman de l'Otan, la Turquie a des frontières avec la Syrie, l'Irak et l'Iran, en qui Israël voit une menace nucléaire grandissante.

AFP
Mardi 6 Juillet 2010

Lu 1472 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs