Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ankara et Washington s'accordent pour éliminer l'EI de Syrie


Les Etats-Unis officialisent la nomination d'un troisième émissaire pour la Syrie en la personne de Michael Ratney



Les Etats-Unis et la Turquie ont décidé lundi de muscler leur coopération militaire pour éradiquer le groupe Etat islamique (EI) du nord de la Syrie, alors qu'Ankara a promis de continuer ses frappes contre les rebelles kurdes jusqu'à ce qu'ils déposent les armes.
Ce nouveau partenariat vise à "établir une zone débarrassée de l'EI et à améliorer la sécurité et la stabilité le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie", a déclaré à l'AFP un responsable militaire américain en marge d'une visite du président Barack Obama en Ethiopie.
Longtemps accusé de complaisance vis-à-vis des organisations radicales en lutte contre le régime de Damas, le gouvernement islamo-conservateur turc a opéré un virage après l'attentat suicide meurtrier de Suruç (sud de la Turquie), attribué à l'EI, et la mort d'un de ses soldats tué lors d'une attaque jihadiste à la frontière.
Depuis vendredi, l'armée turque a mené plusieurs raids aériens contre des objectifs de l'EI en Syrie. Ankara a aussi donné son feu vert, longtemps attendu, à l'utilisation de la base d'Incirlik (sud) aux avions américains qui bombardent l'EI en Syrie et en Irak.
Les détails de l'accord évoqué par Washington restent toutefois à définir. Par ailleurs, les Etats-Unis ont officialisé lundi la nomination d'un nouvel émissaire pour la Syrie, Michael Ratney, le 3ème depuis le début de la guerre il y a quatre ans, Washington n'ayant pas abandonné son projet d'une solution politique entre Damas et l'opposition.
Presque simultanément à son entrée en guerre contre les jihadistes, la Turquie a bombardé les bases arrières des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak. Dimanche soir, les F-16 turcs ont mené de nouvelles frappes.
Le porte-parole du département d'Etat américain, John Kirby, a répété que la Turquie avait "le droit de se défendre" face au PKK.
Dans la foulée de l'attentat de Suruç qui a visé des militants pro-kurdes, le PKK avait revendiqué en représailles une série d'attaques meurtrières contre des policiers. Juste après les premiers raids aériens turcs, il a proclamé la fin de la trêve qu'il respectait depuis 2013 et revendiqué la mort de deux soldats.
Lundi soir encore, un officier de gendarmerie a été assassiné par des inconnus dans la province de Mus (sud-est), a-t-on appris de sources hospitalières. Cette escalade menace de faire capoter le fragile processus de paix engagé en 2012 pour mettre un terme à une rébellion qui a fait 40.000 morts depuis 1984.
La double offensive engagée par Ankara contre le PKK et les jihadistes nourrit la suspicion. Certains affirment que la priorité des Turcs est la lutte contre les Kurdes, plutôt que celle contre l'EI.
La Turquie s'est inquiétée à plusieurs reprises de la formation à sa frontière d'une région autonome kurde dans le nord de la Syrie. S'ils ont applaudi son offensive contre l'EI, les alliés de la Turquie ont paru nettement plus réservés sur celle qui vise le PKK.
L'Otan devait se réunir mardi à Bruxelles pour évoquer la situation sécuritaire en Turquie.
La police turque a poursuivi lundi sa vague d'arrestations contre des militants présumés du PKK, du groupe EI et de l'extrême gauche. Selon le gouvernement, 1.060 personnes ont été arrêtées depuis vendredi, dont une large majorité de militants kurdes.

Libé
Mercredi 29 Juillet 2015

Lu 221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs