Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Amnesty, manipulée ou complice ?

2M diffuse une vidéo accablante contre les prisonniers de Laâyoune




Amnesty, manipulée ou complice ?
Victime d’une manipulation ou complice ? Les images diffusées dans la soirée du vendredi 19 septembre par 2M ne souffrent pas la moindre ambiguïté et valent tous les démentis. Dans la journée du vendredi 19, Amnesty International dont une délégation se trouvait au Maroc dans le cadre d’une campagne mondiale contre la torture, rend public un communiqué pour annoncer la grève de la faim de sept prisonniers détenus à la prison civile de Laâyoune. Selon Amnesty, ces prisonniers qui avaient été arrêtés en début d’année lors de manifestations à Laâyoune, ont décidé d’observer une telle grève de la faim pour protester contre des mauvais traitements dont ils auraient fait l’objet. Selon l’ONG, qui cite des «sources locales», ces détenus ont été «frappés violemment mercredi» par le personnel pénitentiaire et ont fait l’objet d’injures. Des témoins ont rapporté qu’ils souffraient de sévères contusions et de blessures aux poignets», a ajouté Amnesty. Le communiqué est immédiatement repris par le bureau de Rabat de l’Agence France Presse qui en fait trois dépêches successives. Au même moment ou presque, Aminatou Haidar, l’autoproclamée icône saharienne  des droits de l’Homme, passe sur le plateau de France 24 pour dénoncer les violences exercées contre des détenus sahraouis en grève de la faim à la prison civile du chef lieu de la région Laâyoune-Boujdour. L’opération de communication est déclenchée. Ce que ne dit pas l’AFP, c’est que la veille, une délégation de l’antenne locale du CNDH a entrepris une visite à la prison de Laâyoune et rencontré les sept prisonniers qui jusque-là se plaignaient de leurs conditions de détention et demandaient leur regroupement dans une même cellule. Un rapport complet de cette mission a été transmis au président du Conseil national des droits de l’Homme, Driss Yazami.
La riposte marocaine est sans faille.  Dans son journal télévisé de 21h15, la deuxième chaîne de télévision  diffuse les images qui en disent long sur la supposée grève de la faim des sept détenus de la prison de Laâyoune et les mauvais traitements dont ils auraient fait l’objet. La vidéo dure quelques minutes et on y voit l’un des détenus armé d’un tesson de bouteille, en train de s’automutiler. Il crie, hurle alors que des gardiens qu’il menace  essaient de le secourir. La scène a été filmée par un gardien de l’établissement pénitentiaire et dément d’une manière cinglante les affirmations de l’ONG internationale basée à Londres. Selon les déclarations faites  à 2M par le préfet de police de Laâyoune, quatre gardiens ont été blessés par le détenu en question. Ici, le choc des images dépasse et de loin le poids des mots. Le spectre de la grève de la faim est balayé d’un revers de la main. Quant aux violences physiques dont auraient été victimes les faux grévistes, elles ne sont plus qu’un mythe. Mais il faut l’admettre : le timing est bien choisi, la propagande séparatiste est rodée et jouit de relais à même de diffuser ses messages. 
Restent enfin des questions auxquelles Amnesty International, qui est une ONG crédible et forte en matière de défense de droits humains, devra répondre. Amnesty a-t-elle  été manipulée ? Ses activistes sont-ils tombés pieds joints dans le piège de la propagande séparatiste ? Ou au contraire, Amnesty a-t-elle fait preuve d’une complaisance coupable ?
L’appel d’Amnesty à l’élargissement aux droits de l’Homme du mandat de la mission de l’ONU au Sahara est déjà une première piste de réponse. 

Narjis Rerhaye
Lundi 22 Septembre 2014

Lu 1774 fois


1.Posté par meley le 22/09/2014 12:13
Amnesty internationalise est une organisation très largement corrompu qui détourne des subventions reçu par les uns et par les autres.. elle peut critique lorsqu'il s'agit de pays occidentales et de leurs bombardements sur des populations civiles innocentes ou des atteintes des droits par cela.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs