Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Amine Aub fait connaître la musique marocaine en Afrique




Amine Aub fait connaître la musique marocaine en Afrique
Le chanteur marocain Amine Aub, qui séjourne actuellement à Kinshasa, a indiqué que son ambition est de contribuer, un tant soit peu, à faire connaître la musique marocaine dans le continent africain grâce à la fusion et la mixtion des différents styles musicaux, créneaux dont il maîtrise parfaitement les contours et les soubresauts.
Amine El Ayoubi s’est produit récemment sur scène dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) où il a livré un concert de musique "métissée", devant un public venu nombreux, dont plusieurs ressortissants marocains établis à Kinshasa.
"L'idée d'organiser cette fête musicale avec l'icône de la musique congolaise et africaine Papa Wemba était conçue en concertation mutuelle en vue de présenter un brassage musical, dans la mesure où je suis un spécialiste dans le style fusionné: Afro-rock", a déclaré à la MAP, Amine Aub.
Selon le chanteur marocain, qui occupe le poste de directeur général-adjoint dans un groupe financier de développement, Kinshasa a le mérite et le privilège d'être une ville internationale où "cohabitent" et vivent pratiquement les ressortissants de toutes les nationalités.
"Durant mon long séjour dans ce pays, j'ai découvert et constaté la méconnaissance de la musique marocaine en Afrique à quelques exceptions près: le ray. Ceci dit, je m'emploie en vue de faire connaître la musique de mon pays dans les pays de l'Afrique subsaharienne et d'amorcer un échange et une acculturation susceptible d'assoir une compréhension mutuelle entre les peuples du continent", a fait remarquer Amine.
Les Congolais apprécient le rythme et la mélodie même s'ils ne comprennent pas la langue avec laquelle sont exécutées les chansons, a-t-il estimé.
Auteur-compositeur, guitariste et chanteur, Amine AUB s'est produit en solo récemment en plein centre de Kinshasa, après que l'icône de la musique, Papa Wemba, pour des raisons personnelles, s'est désisté à la dernière minute.
Lors de ce spectacle, le chanteur marocain a livré un concert pluri-rythmiques qui va du rock au blues, en passant par gnawa, Ndombolo et Rumba, entre autres.

MAP
Mercredi 26 Juin 2013

Lu 313 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs