Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Amina Rachid : Pionnière et battante




La femme marocaine a joué, au niveau du théâtre, de la radio, du cinéma et de la télévision, un rôle primordial dans l’éducation et la formation des générations. Le plus grand mérite revient cependant à celles qui ont bravé les interdits et participé dès la naissance de la RTM à l’édification de notre capital artistique.
Elles étaient très peu nombreuses, pour ne pas dire qu’elles se comptaient sur les doigts de la main, mais combien fut grand, et le reste toujours, leur apport sur le plan artistique des années durant. Elles avaient pour nom Amina Rachid, Habiba Medkouri, Fatima Benmeziane et d’autres qui ont jeté les bases du théâtre, de la radio, du cinéma et de la télévision. Avant l’avènement du petit écran, les voix de ces pionnières résonnaient tous les soirs pour tenir compagnie aux auditeurs en interprétant des pièces de théâtre qui les tenaient en haleine.
Et en évoquant ces noms, on ne peut ne pas rendre un hommage appuyé à Amina Rachid, une voix et un visage aussi familiers que professionnels et dont la carrière est marquée par une richesse et une générosité toujours distinguées. De «Saif Dou Lyazane» sur les ondes de la radio aux derniers films, Amina Rachid s’est toujours imposée en tant qu’actrice confirmée car porteuse d’une expérience très forte.
Il est évident que le passage de la radio à la télévision puis au cinéma n’est pas toujours aisé car les critères changent d’un domaine à l’autre. Mais Amina Rachid, comme toutes ces pionnières, a négocié les virages de la meilleure manière qui soit et prouvé que lorsqu’on est fin artiste, on ne recule devant rien et on remporte toujours le challenge.
Une carrière riche en œuvres et surtout d’enseignements de par ses prestations artistiques notoires et ses qualités professionnelles. En quatre décennies, le Maroc a connu beaucoup de changements, notamment au niveau de l’audio-visuel et des médias. Cela n’a pas empêché Amina Rachid et les autres d’occuper une place de choix dans le 7ème art après avoir conquis haut la main les micros et les planches.


Par Abdeslam Khatib
Samedi 12 Juin 2010

Lu 612 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs