Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alzheimer pourrait tuer presque autant que les maladies cardiaques




Alzheimer pourrait tuer presque  autant que les maladies cardiaques
La maladie d'Alzheimer pourrait être responsable aux Etats-Unis de presque autant de décès que les pathologies cardio-vasculaires ou le cancer, contrairement à ce que laissent penser les statistiques, selon une étude publiée récemment dans la revue Neurology.
La maladie d'Alzheimer, une dégénérescence cérébrale incurable liée à l'âge, est actuellement au sixième rang dans la liste des principales causes de mortalité aux Etats-Unis, tandis que les maladies cardio-vasculaires et le cancer occupent les deux premières places, selon des statistiques des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) basées sur les certificats de décès. 
"La maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence souvent ne figurent pas dans les certificats de décès et les dossiers médicaux", explique le Dr Bryan James, du Centre médical de l'Université Rush à Chicago.
"Ces documents indiquent le plus communément la cause directe et immédiate de la mort comme une pneumonie plutôt que de mentionner la démence comme une cause sous-jacente", ajoute le Dr James. Il note la difficulté d'identifier une simple cause de décès chez la plupart des personnes âgées alors que de multiples problèmes de santé en sont généralement responsables.
"Les estimations produites par notre analyse des dossiers médicaux suggèrent que les décès résultant de la maladie d'Alzheimer dépassent largement les chiffres des CDC reflétés dans les certificats de décès", précise le Dr James.
Pour cette étude, ce chercheur a suivi un groupe de 2.566 personnes âgées de 65 ans et plus avec une moyenne d'âge de 78 ans qui ont subi un test annuel pour déterminer si elles souffraient ou pas de démence.
La recherche a déterminé qu'après une période moyenne de huit ans, 1.090 participants sont décédés. Un total de 559, qui ne souffraient pas de démence au début de l'étude, ont développé la maladie d'Alzheimer. 
La période moyenne écoulée entre le diagnostic et le décès était d'environ quatre ans.
Après leur mort, Alzheimer a été confirmé par autopsie pour environ 90% des personnes.
Le taux de mortalité était ainsi quatre fois plus élevé chez les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer chez les 75 à 84 ans et près de trois fois pour celles de 85 ans et plus.
Plus d'un tiers de tous les décès dans ces groupes d'âge ont été attribués à Alzheimer.
Selon le Dr James, ces chiffres se traduisent dans un nombre estimé de 503.400 décès d'Alzheimer dans la population américaine de plus de 75 ans en 2010, ce qui est cinq à six fois plus élevé que les 83.494 morts enregistrées par les CDC basées sur les certificats de décès.
"Déterminer le véritable impact de la démence dans ce pays est important pour alerter le public et identifier les priorités de recherche pour combattre cette épidémie", a insisté ce chercheur. 

Mercredi 12 Mars 2014

Lu 303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs