Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alors que les violences se poursuivent : Faible espoir d’une trêve en Syrie




Alors que les violences se poursuivent : Faible espoir d’une trêve en Syrie

Un haut responsable de la Ligue arabe a jugé lundi minimes les chances de parvenir à un cessez-le-feu cette semaine en Syrie, où l’armée a lancé de nouvelles offensives pour déloger les rebelles de leurs bastions.
L’ONU travaille cependant sur le projet d’une force de maintien de la paix en Syrie en cas de cessez-le-feu durable sur le terrain, a annoncé lundi le chef des opérations de maintien de la paix des Nations unies, Hervé Ladsous.
«Je confirme que nous réfléchissons à ce qui se passera si un cessez-le-feu et une solution politique émergent, à ce que nous pouvons faire pour contribuer à la sécurité et à la protection des civils», a déclaré M. Ladsous, rappelant toutefois qu’il faudrait alors un mandat du Conseil de sécurité, jusqu’à présent profondément divisé sur la question.
Après un entretien dimanche à Damas avec le président syrien Bachar al-Assad, l’émissaire international Lakhdar Brahimi a appelé les belligérants à cesser «unilatéralement» les combats «à partir de dimanche ou de lundi», à l’occasion de la fête musulmane d‘Al-Adha, qui débute vendredi.
Il a souligné qu’il s’agissait d’une «initiative personnelle» pour tenter d’arrêter le bain de sang qui a fait, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), plus de 34.000 morts depuis le début de la révolte anti-Assad en mars 2011.  «Malheureusement, l’espoir d’instaurer une trêve en Syrie pour la fête est faible jusqu’à présent», a déclaré le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Ahmad ben Hilli, évoquant «les signes sur le terrain et la réaction du gouvernement syrien».
En écho à ces propos, les troupes du régime tentaient de reprendre plusieurs localités aux mains des rebelles dans les provinces d’Idleb (nord-ouest), Alep (nord), Damas, Deraa (sud) et Homs (centre), a annoncé l’OSDH, qui s’appuie sur un vaste réseau de militants et de témoins.
 L’armée bombardait en particulier à l’artillerie des localités près de Damas où sont retranchés les insurgés, comme Harasta, Zamalka et Irbine, et tentait de les prendre d’assaut, a précisé l’OSDH.
Dans la province d’Idleb, les combats faisaient rage près de la base militaire de Wadi Deif, à la périphérie de Maaret al-Noomane, ville stratégique toujours bombardée par l’armée mais dont la prise le 9 octobre a permis aux rebelles de couper le principal axe routier utilisé par les forces du régime pour envoyer les renforts dans le nord.

AFP
Mercredi 24 Octobre 2012

Lu 260 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs