Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alger replace ses pions à la tête du Polisario

Le chef des séparatistes aurait exprimé le désir de voir le prochain congrès du Polisario élire une nouvelle direction




Des sources proches de la commission préparatoire du prétendu 14ème congrès du Polisario, prévu pour le mois d’octobre prochain, ont indiqué que lors de l’une des réunions de ce qu’on appelle le comité permanent tenue les 12 et 13 août, sous la présidence de Mohamed Abdelaziz, celui-ci aurait  invité la direction du Polisario à élire un secrétaire général du front, poste qu’il occupe depuis plus de quatre décennies. Il aurait, également , appelé à l’élection d’une nouvelle direction lors du prochain congrès.
Cette déclaration de la part du chef incontesté depuis 40 ans et du Sahraoui le plus soumis aux instructions algériennes a surpris tout le monde. D’aucuns se demandent si Mohamed Abdelaziz, en faisant cette déclaration, était en possession de ses facultés ou si la maladie qui le ronge depuis des semaines, y était pour quelque chose. Ils se posent également des questions sur les raisons qui ont conduit au transfert dudit congrès au camp de Dakhla, alors qu’il était prévu comme les précédents, dans la zone tampon de Tifariti que le Polisario désigne comme territoire libéré. Toujours est-il que le point essentiel inscrit à l’ordre du jour de cette réunion semble être la désignation d’une commission préparatoire du congrès et la nomination du pseudo-président du prétendu parlement, Khattri Addouh à la tête de cette commission. Ce qui indique que le changement auquel a appelé Mohamed Abdelaziz, n’est qu’un leurre, soulignent des observateurs des camps, tout en affirmant que le président de la commission demeure son remplaçant le plus probable, que l’homme sur lequel s’est porté son choix est le plus fidèle de ses compagnons et que sa désignation à sa succession est une preuve irréfutable de sa soumission absolue aux services  secrets algériens. S’agissant du transfert du congrès de Tifariti dans la zone tampon, au camp de Dakhla, qui est situé à plus de 140 km de Rabouni, en plein désert algérien, il traduit les revers subis cette année par le Front, notamment au Conseil de sécurité.
Il est clair que Mohamed Abdelaziz et les siens ont été contraints d’opérer ce changement dans le programme. Ce qui prive, en effet, la machine de propagande du Polisario d’un atout considérable, nous confie une source au Sahara qui ajoute qu’il y a de forts soupçons que ce soit la Minurso qui en soit à l'origine, rappelant que «Kim Bolduc, la représentante du secrétaire général des Nations unies dans la région, a effectué en l’espace de quatre semaines deux voyages à Tindouf. Le premier avait eu lieu en juillet et le dernier la semaine dernière au cours desquels la diplomate canadienne s’est entretenue avec Mohamed Abdelaziz». Au lendemain de cette visite, celui qui est considéré comme « le chef de la diplomatie» du Front a été envoyé d’urgence à Alger pour examiner les propositions de la Minurso avec le directeur de conscience du Polisario, Ratmane Lamamra.

Ahmadou El-Katab
Mardi 18 Août 2015

Lu 1573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs