Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alger compte maintenir la tension à El Guergarate




Le retrait du Maroc, dimanche 26 février, de la zone démilitarisée d’El Guergarate ne semble pas faire le jeu d’Alger qui continue de manipuler ses «marionnettes» afin de maintenir une certaine tension. Une manière qui va à l’encontre des vœux du nouveau secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.
En effet, Alger ne veut point de trêve dans cette zone tampon, censée être démilitarisée. Si les Nations unies, les Etats-Unis, la France et l’Espagne ainsi que l’UE ont salué l’initiative marocaine de se retirer de manière unilatérale de cette zone, les généraux algériens, en l’absence d’un président apte à prendre des décisions de cet ordre, désirent sensiblement attiser la tension.
Dans ce sens, le voisin de l’Est vient de livrer au Polisario des équipements, matériels et armes de différentes natures. Et comme pour exporter une crise de pouvoir et de légalité politique, les maîtres d’Alger instrumentalisent ainsi, de manière manifeste, leurs poulains à Tindouf, pour détourner l’attention des Algériens et dire que « tout le danger vient du Royaume ».
Selon des informations obtenues par des médias marocains, des armes et équipements algériens ont été remis samedi 4 mars dans la localité de Bir Lahlou, par le chef du Polisario Brahim Ghali, à des unités de la soi-disant "armée sahraouie de libération nationale" basée dans cette zone censée être une zone tampon, conformément à l'accord de cessez-le-feu signé le 6 octobre 1991.
Les mêmes sources indiquent que parmi les équipements militaires livrés par Alger aux milices armées du Polisario, figurent des armes de gros calibre et des véhicules blindés de fabrication russe, dont le VTB-82A, muni d'un canon de 30 millimètres et disposant d’une mitrailleuse de calibre de 7,62 mm.
Beaucoup plus, Alger va plus loin en livrant, selon les mêmes sources, des vedettes militaires aux soi-disant "commandos marine" du Polisario. Le passage vers l’Atlantique de ces vedettes ne peut éviter le couloir d’El Guergarate qui est normalement une zone démilitarisée!

Mustapha Elouizi
Vendredi 17 Mars 2017

Lu 1546 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito








www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs





Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma