Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Al Qods notre amour

Marrakech accueille la 20ème session du Comité Al-Qods




Al Qods notre amour
C'est un psaume biblique qu'il nous faut rappeler à l'occasion de la réunion ces 17 et 18 janvier courant à Marrakech de la 20ème session du Comité Al-Qods sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI. Ce chant qui interpelle la mémoire collective des gens du Livre dit ceci : «Si je t'oublie Jérusalem/que ma main droite m'oublie! / Que ma langue s'attache à mon palais/si je perds ton souvenir/si je n'élève Jérusalem/au sommet de ma joie». Il parle aussi de harpes, de larmes, de vainqueurs et de bourreaux. 
Les harpes sont certes toujours là, comme les larmes d’ailleurs, mais la victoire a changé de camp et les bourreaux ne sont plus les mêmes puisqu'ils ont troqué leurs habits d'antan contre les treillis flambant neufs de Tsahal.
Malgré les nombreuses tentatives de cette dernière d’empêcher la Ville Sainte de  reprendre langue avec son histoire et sa culture millénaires, Al-Qods est demeurée au cœur du combat des Palestiniens pour le recouvrement de leurs droits légitimes et les terribles complaintes de ce psaume ont continué à égrener les méfaits de l'occupation et à laisser entrevoir sa fin.
L’actuelle  session du Comité Al-Qods fournira donc l'occasion d'examiner les moyens et mécanismes susceptibles de mettre en échec les tentatives israéliennes de judaïsation et de dénaturation du cachet authentique de la ville Sainte ainsi que les violations continues qui affectent la sacralité et la sainteté de la mosquée Al-Aqsa et attentent gravement au sentiment de l’ensemble des Arabes et des musulmans à travers le monde.

A.N

La ville de Marrakech abrite, ces 17 et 18 janvier courant sous la présidence effective de S.M le Roi Mohammed VI, la 20ème session du Comité Al Qods, en présence du président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, et avec la participation des ministres des Affaires étrangères des Etats membres du Comité.
Cette session sera l’occasion de définir une vision unifiée des pays islamiques et d’examiner les moyens et mécanismes susceptibles de faire face aux tentatives israéliennes de judaïsation et de dénaturation du caractère et du cachet authentiques de la ville sainte d’Al Qods et aux violations continues qui affectent la sacralité et la sainteté de la mosquée Al-Aqsa dans les sentiments des musulmans.
Outre la participation du secrétaire général de l’OCI, cette session sera ponctuée par la présence d’émissaires de haut niveau représentant les membres permanents du Conseil de sécurité, l’Union européenne, le Vatican, l’ONU et la Ligue arabe. La tenue de cette session s’inscrit dans le cadre des efforts et des démarches que S.M le Roi, président du Comité Al Qods, ne cesse d’entreprendre auprès des Etats et des parties concernés par la cause palestinienne, ainsi qu’auprès des pays membres permanents du Conseil de sécurité et de l’Union européenne, en vue de mettre en exergue l’importance particulière d’Al Qods pour l’ensemble du monde musulman et chrétien. Cette session intervient dans une conjoncture délicate que traverse toute la région du Moyen-Orient et qui exige de faire preuve de la vigilance et de la prudence nécessaires pour contrecarrer les pratiques colonisatrices et provocatrices des autorités israéliennes visant à modifier le statut juridique et démographique de la ville sainte, au moment de la relance des négociations entre Israël et l’autorité palestinienne, sous l’égide des Etats-Unis.
La tenue de la 20ème session du Comité Al Qods, sous la présidence effective de S.M le Roi dans cette conjoncture particulière constitue, également, un message clair à la communauté internationale pour qu’elle assume ses responsabilités face aux exactions israéliennes visant à dénaturer le patrimoine islamique et chrétien dans la ville d’Al Qods Acharif, et l’inviter à agir d’urgence pour la protection du patrimoine religieux et civilisationnel de la ville sainte. 
S.M le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, a adressé à Sa Sainteté le Pape François et au Secrétaire général des Nations unies un message Royal au sujet de la signature entre l’Etat du Vatican et Israël d’un projet d’avenant à un accord portant sur le patrimoine de l’Eglise catholique dans la ville sainte.
Cette prise de position, on ne peut plus claire, est une preuve supplémentaire des efforts inlassables déployés par le Souverain afin de trouver des solutions novatrices à la question d’Al Qods, qui tiennent compte des droits légitimes du peuple palestinien et servent la paix souhaitée, et de la nécessité de continuer à préserver le cachet spécifique de la ville sainte et de ne pas porter atteinte à son statut juridique reconnu à l’échelle internationale.
Fondé à Jeddah en juin 1975, le Comité Al Qods, qui regroupe les membres élus par la Conférence islamique des ministres des Affaires étrangères pour une durée de trois ans renouvelable, se fixe, entre autres objectifs, d’étudier l’évolution de la situation à Al Qods, suivre l’exécution des résolutions adoptées par la Conférence islamique à ce sujet et suivre les résolutions sur Al Qods adoptées par les différentes instances internationales. Ledit Comité a aussi pour missions de prendre contact avec les autres organismes internationaux susceptibles d’aider à la sauvegarde d’Al Qods, présenter des propositions aux Etats membres et à tous les organismes intéressés, concernant les démarches à entreprendre pour assurer l’exécution de ces résolutions et faire face aux situations nouvelles et de présenter également, à la Conférence des ministres des Affaires étrangères, un rapport annuel. 
Lors de la 10ème conférence des ministres des Affaires étrangères des Etats islamiques, tenue à Fès du 8 au 12 mai 1979, la réunion du Comité Al Qods a décidé d’en attribuer la présidence à Feu S.M Hassan II afin de soutenir les résolutions des instances de l’OCI visant «à préserver le cachet arabe et islamique de la ville sainte et à assurer son retour à la souveraineté arabe et islamique».

16 ans au service de la ville sainte

Al Qods notre amour
L’Agence Bayt Mal Al Qods a pour 
mission de préserver les droits arabes et islamiques sur Al Qods et de renforcer la résistance de ses habitants
 
 
L’Agence Bayt Mal Al Qods n’a eu de cesse, depuis sa création en 1998 à l’initiative de Feu S.M Hassan II qui en assurait la présidence, d’entreprendre toutes les actions nécessaires au service de la ville sainte d’Al Qods et de ses habitants.
L’agence, considérée comme le bras opérationnel du Comité Al Qods, issu de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), demeure ainsi au premier rang des organismes qui apportent un soutien fort et précieux aux citoyens, aux institutions palestiniennes dans la ville sainte et aux organisations chargées de la protection de la mosquée Al Aqsa et de son riche patrimoine civilisationnel, religieux, culturel et urbanistique.
Pour mener à bien sa mission et préserver les droits arabes et islamiques dans la ville d’Al Qods et renforcer la résistance de ses habitants contre l’occupation israélienne, l’agence a financé une série de projets et de programmes qui visent à pérenniser la présence arabo-islamique dans cette cité chargée d’histoire en partenariat avec les institutions et organismes arabes, islamiques et internationaux.
C’est ainsi qu’elle a réussi à exécuter un ensemble de projets d’une importance vitale pour les Maqdssis dans les domaines social, de l’habitat, de la restauration des sites historiques, de l’enseignement, de la santé, de la jeunesse et des sports notamment.
Dans le domaine de l’habitat et de la restauration du bâti historique, l’Agence Bayt Mal Al Qods a en effet apporté son soutien à un programme de micro-crédits destiné à la construction et la rénovation des habitations à travers des crédits à taux réduits ou sans intérêt, au profit des personnes à revenu limité et moyen dans la ville sainte.
L’agence a également financé d’autres projets dans le domaine de l’urbanisme dont l’un est destiné aux instituteurs d’Al Qods et un autre visant à restaurer les logements des familles défavorisées pour leur permettre de mener une vie digne et de renforcer ainsi leur résistance contre l’occupant israélien.
Elle a aussi entrepris la restauration de la Zaouia Maghribya, qui fait partie de Hay Al Maghariba où logent 16 familles maqdessies d’origine marocaine dans des conditions extrêmement difficiles, outre la restauration des mosquées de la partie ancienne de la ville sainte et certains autres sites historiques. 
De par l’importance des projets mis en œuvre, le secteur de l’habitat représente 50% des dépenses de l’agence dans la ville d’Al Qods, suivi par l’enseignement, la santé et le secteur social. Et dans le but de préserver la mémoire de la Palestine et de documenter une partie importante de son histoire chargée d’épopées et d’événements de grande importance, l’Agence Bayt Mal Al Qods a installé en 2009  au sein de son siège à Rabat, une bibliothèque spécialisée dans l’histoire d’Al Qods et de la Palestine, en vue de sauvegarder et de protéger les exemplaires rares de livres et de manuscrits en rapport avec Al Qods Acharif. Cette bibliothèque, dotée de tous les outils informatiques et qui est ouverte aux étudiants et chercheurs de tous les pays, renferme désormais plus de 5400 titres spécialisés pour un investissement de 400.000 dollars.
Dans le domaine social, cette institution finance le grand programme Al Aich Al Karim (vie décente), lancé en 2008 et consistant en la distribution quotidienne, dans une première étape, de 20.000 pains au profit de 1000 familles pauvres et nécessiteuses de la ville sainte, avec l’objectif de toucher 2000 familles dans un proche avenir. Ce programme, dont le budget s’élève à 4,4 millions de dollars, vise à aider les Palestiniens d’Al Qods à faire face au blocus économique imposé par les autorités d’occupation israéliennes avec comme conséquence la hausse des prix des produits alimentaires.
Ce programme a contribué de manière efficace à atténuer les souffrances des familles pauvres d’Al Qods et à alléger leurs charges, avec une amélioration certaine de leurs conditions de vie quotidienne.
L’Agence Bayt Mal Al Qods a lancé par ailleurs le 20 octobre 2010 son programme de prise en charge totale de 500 orphelins maqdessis, comprenant une bourse mensuelle, le paiement des frais de scolarité, la couverture médicale et le soutien alimentaire durant le mois sacré de Ramadan et les autres fêtes religieuses. 
Dans ce domaine social toujours, l’agence apporte son assistance aux institutions chargées des personnes aux besoins spécifiques et aux divers programmes des institutions caritatives et humanitaires.
Plusieurs autres gestes et actions humanitaires au profit des familles des orphelins, nécessitant un budget de 300.000 dollars, figurent aussi dans le package des programmes de l’agence qui accorde aussi un intérêt particulier aux domaines culturel et de l‘enseignement, à travers un soutien généreux à l’équipement des facultés, écoles et crèches, l’octroi de bourses aux étudiants, la prise en charge des frais de scolarité des enfants des familles pauvres, outre l’acquisition et la location de maisons pour les transformer en écoles.
Consciente de l’importance de l’information et du rôle des médias dans la lutte des Palestiniens contre l’occupation israélienne, l’Agence Bayt Mal Al Qods ne cesse d’alerter et de sensibiliser l’opinion publique sur les conditions de vie difficiles des habitants de la ville sainte à travers notamment son bulletin «Sada», son site web et d’autres supports médiatiques.
Elle organise régulièrement plusieurs colloques et rencontres d’information sur la ville d’Al Qods pour encourager ses différents partenaires arabes, islamiques et internationaux à augmenter leur aide aux habitants de la ville. 
L’Agence Bayt Mal Qods a fixé parmi ses objectifs, dans ses statuts, le soutien à la ville d’Al Qods Acharif et ses habitants,  la préservation de la mosquée Al Aqsa, la protection des autres lieux sacrés dans la ville et la restauration de son patrimoine civilisationnel, religieux et architectural.
L’action de l’agence est assurée par le conseil d’administration, chargé du contrôle de l’action de l’agence, de l’adoption de son programme d’action et de son budget, et le comité de tutelle qui s’occupe de la mise en œuvre des politiques et des orientations générales de l’agence.
 
MAP
 

Le Maroc résolument engagé dans la défense des causes justes

Soutien inébranlable et inconditionnel du Royaume à la cause palestinienne
 
 
Solidement ancré dans son espace géographique afro-magrébin tout en étant ouvert à ses partenaires européens et fortement engagé au sein de la communauté internationale, le Maroc l’est aussi vis-à-vis des pays arabo-islamiques avec qui il partage les mêmes valeurs et le même souci de défendre les causes justes.
Un engagement jamais démenti pour une coopération effective entre les Etats islamiques et en faveur des grandes questions qui préoccupent les peuples arabo-musulmans, en premier lieu la cause palestinienne.
Sur ce registre, l’histoire retient les positions audacieuses et fermes contre les exactions israéliennes de feu S.M le Roi Hassan II et celles de SM le Roi Mohammed VI depuis son accession au trône de Ses glorieux ancêtres, en tant que Président du Comité Al Qods,  émanation de l’Organisation de la conférence islamique (OCI). 
Le Souverain a toujours montré la voie en étant l’un des premiers chefs d’Etat à dénoncer l’agression israélienne en septembre 2012 contre les populations civiles à Gaza avant d’ordonner la mise en place, peu de temps après, d’un hôpital de campagne pour soulager les souffrances des victimes de cette énième exaction de la soldatesque israélienne. Une position et un soutien inconditionnel de la cause palestinienne à chaque fois réaffirmé lors des sommets internationaux, aux Nations unies et à l’occasion des sommets arabes et de l’OCI ainsi qu’à travers les organisations internationales qui militent pour les droits de l’Homme et la paix dans le monde.
Dans Ses discours et messages, le Souverain a toujours plaidé pour le droit inaliénable des Palestiniens de pouvoir légitimement disposer d’un Etat indépendant et viable avec Al Qods Acharif comme capitale, tout en dénonçant, à chaque fois que cela se produit, le silence complice de la communauté internationale, en tout cas le manque d’équilibre dans ses positions face à la politique jusqu’au-boutiste et la tactique du fait accompli suivies par les Israéliens qui semblent indéfiniment assurés de l’impunité.
Tout en souscrivant au processus de paix israélo-palestinien, le Maroc a toujours milité aux côtés des pays frères et amis pour une paix des braves qui ne remet pas en cause les droits légitimes des Palestiniens et pour que cessent enfin les exactions d’Israël qui continue sa politique de judaïsation et de confiscation des terres palestiniennes au mépris de toutes les résolutions onusiennes et de la légalité internationale. 
Très déterminé à défendre la cause palestinienne et à s’opposer à toutes les manœuvres et plans bellicistes, le Maroc, acteur majeur au sein de l’OCI, s’attache aussi à promouvoir toutes les causes qui peuvent redorer l’image de l’islam malmené ces dernières années par des campagnes islamophobes.
Déjà en 2006, faut-il le rappeler, le Souverain avait, dans un discours adressé aux participants au 18ème sommet arabe au Soudan, plaidé pour l’élaboration d’une charte internationale qui fixe des règles garantissant la liberté d’expression dans le respect des valeurs religieuses.
Une manière de «poser les jalons fondateurs d’un dialogue et d’une synergie entre les civilisations, barrant ainsi la route à la propagation des thèses haineuses et extrémistes dont certains partisans zélés de la confrontation et du choc des civilisations se font les chantres», pouvait-on lire dans le discours Royal. Un message limpide et d’une actualité intemporelle qui illustre l’attachement du Royaume aux valeurs de paix, de fraternité et de tolérance.

Vendredi 17 Janvier 2014

Lu 896 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs