Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Al Qaïda impliquée dans l’attentat de Marrakech : Trois suspects marocains arrêtés à Safi




Al Qaïda impliquée dans l’attentat de Marrakech : Trois suspects marocains arrêtés à Safi
C’est confirmé. C’est fait. Les autorités marocaines viennent de confirmer l’arrestation de trois    ressortissants marocains dont l'auteur principal de l'attentat perpétré le 28 avril au café Argana à Marrakech qui, selon le ministre de l'Intérieur, Taieb Cherkaoui, a œuvré pendant six mois pour fabriquer les deux engins de 6 à 9 kilos qui ont servi à l’agression contre le célèbre café de Jamaâ El Fna. Ces interpellations  avaient déjà circulé auparavant dans des déclarations officielles françaises et dans la presse de l’Hexagone. Il aura fallu une semaine jour pour jour aux enquêteurs marocains (surtout la police scientifique) épaulés par les renseignements français pour élucider cette affaire.
Dans un communiqué laconique, on annonce  que «les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national ont procédé à des investigations minutieuses et approfondies, qui ont permis aux services de sécurité d'arrêter trois ressortissants marocains, dont l'auteur principal de cet acte terroriste». Ledit communiqué précise également que le principal suspect est un adepte de l’idéologie jihadiste en relation avec  l'organisation Al Qaïda. Il aurait tenté à plusieurs reprises de rejoindre des pays comme  la Tchétchénie ou encore l’Irak avant de décider de perpétrer un acte terroriste à l'intérieur du Maroc. Ajoutant qu’après s'être initié à la fabrication d'explosifs sur Internet, il  a confectionné   deux bombes commandées à distance qu'il a fait exploser à Argana faisant  16 morts et 21 blessés. Son choix s'est porté sur le café Argana, espace  hautement symbolique au même titre que la place Jamaâ El Fna elle-même pour faire le plus de victimes  et pour impressionner. C’est d’ailleurs le style Al Qaïda.
Qui est-il ? Qui sont ses complices et ont-ils été interpellés ? Ont-ils une relation avec l’AQMI ? Le communiqué  ne répond pas à ces questions et ne donne pas suffisamment d’informations sur les  deux autres  complices présumés. «Les individus suspectés seront présentés à la justice après le parachèvement de l'enquête en cours, sous la supervision du Parquet général compétent», conclut le communiqué du ministère de l’Intérieur.
Mais c’est du côté de la presse française qu’on peut avoir plus de détails. Il s’agirait du dénommé Abdellatif Zahraoui, 24 ans, connu des services de police pour avoir été condamné en 2007 à trois ans de prison. Libéré, il  a été l’auteur d’une agression au sabre en avril dernier dans un café de Tanger qui a fait un mort et un blessé grave, a annoncé la BFM TV. Le Figaro, citant les services de sécurité marocains, nous fait même savoir que les deux autres complices de Zahraoui sont    connus pour avoir participé au recrutement de combattants pour l'Irak.
Selon la version électronique du magazine Le Point, les trois Marocains ont été arrêtés jeudi après-midi à Safi. Il précise, par ailleurs, que «selon la loi antiterroriste au Maroc, les suspects peuvent rester en garde à vue jusqu'à 12 jours. Ils seront ensuite présentés devant le procureur du tribunal antiterroriste de Rabat, qui leur notifiera les accusations, puis les placera en détention provisoire en attentant d'être présentés devant un juge d'instruction».
Cependant, selon le ministre de l’Intérieur français, Claude Guéant, il n’est pas exclu de procéder à d’autres arrestations. «L'enquête se poursuit, bien entendu. J'ai eu hier soir au téléphone mon collègue, le ministre de l'Intérieur marocain, Taieb Cherkaoui, qui m'a indiqué que l'enquête devait se poursuivre parce qu'il n'était pas exclu qu'il y ait d'autres ramifications et d'autres personnes à interpeller», a expliqué le ministre français. Il a, par ailleurs, affirmé qu’au moins un des suspects  avait des liens avec l'organisation Al Qaïda.

KAMAL MOUNTASSIR
Samedi 7 Mai 2011

Lu 1041 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs