Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Al-Biruni, l’encyclopédiste




Al-Bīrūnī, Afzal Muḥammad ibn Aḥmad Abū al-Reḥān (né en 973 à Kath, Khwarezm - ville de l’actuel Ouzbékistan, mort entre 1048 et 1052 à Ghazni) est un érudit khorezmien. Mathématicien, astronome, physicien, encyclopédiste, philosophe, astrologue, voyageur, historien, pharmacologue et précepteur, il contribua grandement aux domaines des mathématiques, philosophie, médecine et sciences. Il est connu pour avoir étudié la thèse de la rotation de la Terre autour de son axe et sa révolution autour du Soleil.

Biographie

Il est né dans un faubourg de Kath, au Khwarezm, actuellement en Ouzbékistan, près de l’actuelle Ourguentch. Son nom vient du persan birun : extérieur, faubourg (de Kath). Son village a été renommé Beruni d’après lui. Il étudia les mathématiques et l’astronomie sous Abu Nasr Mansur.
Il fut un collègue du philosophe et médecin Avicenne et de l’historien, philosophe et éthicien Miskawayh, dans une université et un établissement de science établi par le prince Abu Abbas Ma’mun Khawarazmshah. Il fit partie de la suite de Mahmûd de Ghaznî lors de ses campagnes en Inde. Il apprit le sanskrit, l’hindi et plusieurs dialectes, puis s’initia à l’histoire, la religion et la philosophie et les coutumes de ce sous-continent. Il en tira la matière d’une Histoire de l’Inde (Kitab fi Tahqiq ma li’l-Hind), très estimée. Il connaissait aussi le grec, et probablement le syriaque. Il écrivait en persan et en arabe.

Réalisations

Quelques-unes de ses performances notables :
•    A l’âge de 17 ans, il calcula la latitude de Kath, au Khwarezm, utilisant l’altitude maximum du Soleil.
•    A 22 ans, il a écrit plusieurs ouvrages courts, incluant une étude sur les projections de cartes, cartographie, qui inclut une méthodologie pour projeter un hémisphère sur un plan.
•    A 27 ans, il a écrit un livre intitulé « Chronologie » qui fait référence à un autre ouvrage qu’il a complété (aujourd’hui perdu) et qui incluait plusieurs autres portant sur l’astrolabe, le système décimal, l’astrologie et l’histoire.
•    Il mentionna la force d’attraction que la Terre exerce sur les corps.
•    Il calcula le rayon de la Terre à 6.339,6 km (ce résultat fut utilisé en Europe au XVIe siècle).
•    Il s’intéressa à la théorie (dit théorie de Copernic) sur la rotation de la Terre autour de son axe et autour du Soleil, dès l’an mille. Selon Sigrid Hunke, il conçut cette théorie, à la suite d’Aristarque de Samos (-300) et du Chaldéen Séleucos de Babylone (-200). 
D’après Ahmed Djebbar, il l’étudie dans trois de ses livres: Étude des idées de l’Inde, dans lequel il signale que cette idée figure déjà dans les écrits d’Âryabhata et est très plausible; Astrolabe, dans lequel il fait une étude comparative des deux hypothèses géocentriques et héliocentriques sans prendre parti et Le Canon Mas’udi, dans lequel il conclut que la Terre est immobile.
Travaux 
Illustration d’une éclipse de lune par Al-Biruni.
Les nombreux travaux d’Al-Biruni relèvent aussi bien du domaine mathématique que de nombreuses autres disciplines. Voici une sélection de ces apports. Ses contributions aux mathématiques ont concerné les domaines suivants :
•    l’arithmétique théorique et pratique,
•    la sommation des séries,
•    l’analyse combinatoire,
•    la règle de trois,
•    l’étude des nombres irrationnels mis en évidence par les Grecs,
•    la théorie des rapports,
•    les définitions algébriques,
•    une méthode pour résoudre les équations algébriques,
•    la géométrie,
•    les théorèmes d’Archimède,
•    la trisection de l’angle et son impossibilité pressentie.
Dans les autres domaines, ses travaux incluent notamment :
- Etude des idées de l’Inde, qu’elles soient conformes à la raison ou rejetées par celle-ci - compendium de la religion et de la philosophie de l’Inde. (Aussi appelé Livre de l’Inde.) :
Bīrūnī, Muḥammad ibn Aḥmad Abū al-Rayḥān (973-1050), Le livre de l’Inde, extraits choisis, trad. de l’arabe, présentés et annotés par Vincent-Mansour Monteil, Arles, Sindbad-Actes Sud/Unesco, 1996, 365 p.
Les signes restants des siècles passés (Kitāb al-Āthār al-bāqiyah) - étude comparative des calendriers des différentes cultures et civilisations, avec des informations mathématiques, astronomiques, et historiques. (ouvrage appelé Chronologie des anciennes nations.)
- Le canon Mas’udi - œuvre principale d’Al-Biruni concernant l’astronomie, la géographie et l’ingénierie. C’est un ensemble de connaissances regroupées en onze volumes et compilées entre 1030 et 1037 en l’honneur du sultan Mas’ud Ier, fils de Mahmoud de Ghazni, à qui il est dédié.
- Comprendre l’astrologie — questions-réponses à propos des mathématiques et de l’astronomie, en arabe et en persan.
Pharmacologie (à propos des drogues et des médicaments).
- Gemmes à propos de la géologie, des minéraux, et des gemmes, dédicacé à Mawdoud fils de Mas’ud
- Astrolabe
- Une histoire de Mahmoud de Ghazni et de son père
- Une histoire du Khwarezm

Libé
Jeudi 9 Juin 2016

Lu 413 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs