Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahouache, une pratique artistique collective




Ahouache, une pratique  artistique collective
Les arts d’Ahouache sont une pratique artistique collective, fruit d’un milieu socioculturel et naturel déterminé qui lui a donné ses caractéristiques propres ont souligné, samedi à Ouarzazate, les participants à une conférence en marge de la 3ème édition du Festival national des arts d’Ahouache. Des chercheurs, experts et  spécialistes en la matière ont été unanimes à relever que ces arts constituent un patrimoine immatériel et l’une des composantes essentielles de la culture populaire marocaine, ajoutant qu’il s’agit d’une tradition qui, au-delà de ses aspects artistiques, incarne un mode vie et de pensée de plusieurs communautés ethniques au Maroc.  Ils ont jeté la lumière sur différents aspects de cette création artistique qui constitue un moyen d’expression optant pour la gestuelle, la poésie et les costumes pour véhiculer différents messages en harmonie avec les mœurs de la collectivité.
 Les participants ont rappelé, dans ce contexte, le regain d’intérêt pour les arts d’Ahouache à la faveur des efforts déployés pour préserver ce patrimoine culturel, mettant l’accent sur les expériences réussies en matière d’exploitation du patrimoine au niveau économique. Ils ont appelé à l’institutionnalisation de ce festival dans le but de revaloriser les arts d’Ahouache, estimant que cette manifestation est appelée à devenir un rendez-vous artistique et culturel annuel contribuant de manière  efficace au renforcement de l’attractivité touristique de Ouarzazate et sa région et à la consolidation de leur processus de développement. 
Au programme de cette manifestation, figurent également une exposition  photos des grands noms de cet art, des lieux de son exercice, des équipements et de ses ornements. Une matinée en faveur des enfants et un hommage rendu à certains chercheurs et artistes des arts Ahouache ont aussi été organisés.  La 3ème édition du Festival national d’Ahouache, qui devait attirer environ 100.000 visiteurs entre population locale et visiteurs marocains et étrangers, est une occasion pour mettre en valeur l’important potentiel de la région dans les domaines du tourisme, du cinéma, des oasis, de la biodiversité et de l’artisanat, en plus du grand projet de la station solaire. 
 
 
 
 
 

MAP
Lundi 11 Août 2014

Lu 629 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs