Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmed Zaidi, chef du Groupe socialiste à la Chambre des représentants : L'USFP n'entrera dans aucune alliance avant les législatives




Les alliances nouées entre les partis politiques sont dictées par des considérations électorales de circonstance, a estimé jeudi le chef du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, Ahmed Zaidi, affirmant que l'USFP «n'entrera dans aucune alliance» avant les législatives du 25 novembre.
«Les alliances mises en place ces derniers jours peuvent être naturelles, mais il n'est pas normal qu'elles soient dictées par des considérations électorales de circonstance», a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse à Rabat à laquelle ont pris part les membres du Groupe socialiste.
Pour lui, ce genre de coalitions «feint d'ignorer que l'engagement politique exige, pour la majorité, de s'adresser au peuple avec un bilan commun à défendre, et de reconnaître les éventuels manquements et défaillances».
Présentant le bilan des activités du Groupe socialiste à la Chambre des représentants au titre de la 8ème législature, il a indiqué qu’au volet législatif, ce groupe de 41 députés a présenté 24 propositions de loi couvrant les domaines notamment de la justice, des droits de l'Homme, des secteurs sociaux et productifs, de la presse et de l'édition.
Donnant corps au concept de soutien critique au gouvernement, le groupe a présenté 751 amendements, dont 575 ont été introduits conjointement avec les groupes de la majorité, a-t-il précisé, ajoutant qu'il a en outre présenté 692 questions orales et 209 questions écrites portant sur divers secteurs.
Le groupe de l'USFP a, de même, appelé à la mise sur pied de commissions sectorielles permanentes chargées de réaliser des missions de prospection au sujet par exemple de la généralisation de la couverture médicale, du programme d'assistance médicale (Ramed) et de l'impact des prix des médicaments sur le pouvoir d'achat.
Evoquant les contraintes entravant le travail des députés de l'USFP, M. Zaidi a indiqué que le gouvernement n'a pas répondu favorablement à certaines initiatives du groupe dans les domaines économique, de la bonne gouvernance administrative et de la gestion des dépenses publiques.
Il a également relevé le manque de coordination entre les composantes de la majorité, dont certaines ont misé sur des rapprochements avec des formations en dehors de la coalition formant le gouvernement.

Libé
Samedi 5 Novembre 2011

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs