Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmed Tayeb Laâlaj, l’artiste aux multiples facettes

Figuig lui rend un vibrant hommage




Ahmed Tayeb Laâlaj, l’artiste aux multiples facettes

L’Oriental était au rendez-vous, mardi soir, avec une soirée artistique particulière. La ville de Figuig qui accueille depuis le 12 du mois courant la première édition du Festival international de théâtre a choisi de rendre un vibrant hommage posthume à l’un des artistes marocains aux multiples talents : Ahmed Tayeb Laâlaj. Un signe de reconnaissance et de gratitude envers celui qui a marqué pendant plus de 50 ans le théâtre marocain.
Cette fois, et en présence de dramaturges venus d’Algérie, de Tunisie, de Libye, du Soudan, d’Espagne, de Palestine, d’Irak et de différentes villes du Maroc, on a procédé à une rétrospective du théâtre marocain. Riche et variée, la mémoire du théâtre marocain préserve son nom, comme sa présence, son apport et son répertoire. La troupe de la «Maâmora» vivra un bonheur artistique intense.
Les témoignages de la cérémonie de clôture n’ont pas omis cette particularité qui le distinguait des autres dramaturges. Surtout cette empreinte populaire et cette dimension locale ainsi que cette facilité langagière reposant sur le dialecte marocain. Grâce à lui, ont souligné les différents témoignages, les Marocains ont pu renouer avec les représentations sur scène. La notion de spectacle a retrouvé toute splendeur. L’on ne peut oublier les pièces où il s’est illustré personnellement, telles que «Wali Allah», «Al Haj Adama», et «Aâmail Joha».
Mais le parcours de cet autodidacte était toujours plein d’embuches. Grâce à sa sagesse, sa persévérance et son abnégation, Ahmed Tayeb Laâlaj a pu surmonter tous les obstacles. Cela a contribué à façonner sa personnalité. Il est parvenu, grâce à son talent, à adapter des chefs-d’œuvre  du théâtre international tels que «Tartuffe», «Les fourberies de Scarpin», «Le bourgeois gentilhomme …». Ce n’est ni le premier hommage ni le dernier à l’endroit de ce précurseur, tellement ses mérites et ses apports sont grands, souligne Tayeb Jabiri, directeur de cette édition du Festival international de théâtre à Figuig.

Palmarès de la première édition du FITF

Grand prix :
- La troupe irakienne «Mountada Al Masrah»: « Jeu et souci »
– La troupe marocaine «Al Jidar Arrabiâ pour le théâtre et les Beaux -Arts»: « Zwaq Ytir» (les apparences  sont trompeuses)

Autres distinctions :
- Meilleure mise en scène: la troupe tunisienne «Le centre national des arts dramatiques et scéniques du Kef»
- Meilleure scénographie: La troupe marocaine Assalam d’Oujda
- Mention spéciale: la troupe marocaine de Figuig «Atelier Assanabil»
- Meilleur acteur: Jawad Ankhil de la troupe «Al Jidar Arrabiâ»
- Meilleure actrice: Loubna Mastour de la troupe «Al Jidar Arrabiâ»
- Meilleur travail collectif: la troupe palestinienne «Quds Ar», pour la pièce «Caisse de balles».

Mustapha Elouizi
Vendredi 19 Avril 2013

Lu 331 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs