Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agadir teste les énergies renouvelables




Dans une région caractérisée par de multiples vocations économiques (agriculture, pêche, tourisme…) les ressources en énergies renouvelables restent un défi majeur et une gageure de réussite en matière d’économie des énergies et de respect de l’environnement. D’où l’intérêt de la journée d’étude organisée par le CDER (Centre de développement des énergies renouvelables), la wilaya et la Région Souss-Massa-Drâa le 25 février dernier à Agadir, pour présenter le programme national relatif aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique et sa déclinaison sur la région SMD comme première étape d’une tournée qui mènera le CDER à quatre autre régions du Royaume.
Le Maroc, pays jusqu’à présent, non producteur de ressources énergétiques, dépend de l’extérieur pour la quasi-totalité de son approvisionnement énergétique, une dépendance qui s’est élevée à 97,3% en 2007. La consommation énergétique a atteint 13,7 M tonnes équivalent pétrole (Tep) contre 9,7 M Tep en 1999, enregistrant ainsi une augmentation de 41,24%, soit un taux annuel moyen de 4,4%. Le workshop de promotion des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique d’Agadir constitue de ce fait un axe de communication-réflexion visant essentiellement le déploiement d’initiatives régionales dans le domaine. Concrètement, la région devra effectuer un travail d’évaluation et de cartographie des potentialités existantes qui devront aboutir à un schéma directeur et à un portefeuille de base de données en termes de projets d’investissements. Le tout devra déboucher sur un plan de développement des compétences régionales pouvant assurer à la fois formation, sensibilisation et communication.
Si on ne peut contester les bienfaits des énergies renouvelables qui n’ont à leur actif que peu d’émissions polluantes, donc respectueuses de l’environnement et s’inscrivant dans le développement durable, l’absence d’un cadre légal et juridique handicape les plans de l’Etat à donner une visibilité et une assurance aux investisseurs dans le secteur. Deux projets de loi sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique attendent d’être promulgués par le Secrétariat général du gouvernement.

Nour-Eddine Salouk
Lundi 16 Mars 2009

Lu 220 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs