Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agadir : des experts planchent sur la protection intégrée des agrumes




Des experts de 22 pays de la région Moyen-Orient Afrique du Nord (MENA) et d'Europe sont en conclave, à partir de ce lundi à Agadir, pour se pencher sur les moyens de développer une meilleure protection des agrumes à travers la lutte biologique contre les déprédateurs animaux et végétaux qui menacent cette culture.
Initiée par l'Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II - Complexe horticole d'Agadir- et l'Organisation internationale de lutte biologique (OILB), cette conférence constitue également une occasion pour les professionnels et les chercheurs de débattre des avancées technologiques en matière de lutte intégrée des agrumes dans les pays méditerranéens.
"Le secteur des agrumes évolue dans un contexte de marchés mondialisés fortement concurrentiels. Il traverse une phase de modifications des habitudes de consommation dont les principales caractéristiques sont l'intérêt croissant pour la qualité et la valeur ajoutée du produit ainsi que le renforcement du pouvoir de négociation des petites enseignes de détaillants de fruits", a indiqué le directeur du Complexe horticole d'Agadir, Brahim Hafidi à l'ouverture de cette conférence.
Selon lui, le marché des agrumes passe d'une structure gérée par les producteurs à un marché orienté vers les attentes des consommateurs.
Dans ce contexte de concurrence et d'exigences de qualité, le Maroc a lancé en 2008 une nouvelle stratégique baptisée "Plan Maroc vert", dans lequel la mise à niveau de la filière agrumes constitue l'une des priorités, a dit M. Hafidi.
Le Royaume compte ainsi développer la production totale d'agrumes pour atteindre à l'horizon 2018 quelque 2,9 millions de tonnes contre 1,3 million actuellement et de promouvoir les exportations qui devront passer de 1,3 million tonnes contre près de 550.000 tonnes actuellement.
Cette augmentation de la production se fera, a-t-il précisé, dans le respect des "bonnes pratiques agricoles pour garantir la qualité et la sécurité des chaînes et des réseaux d'approvisionnement de la filière".
Evoquant l'importance de la tenue de cette conférence dans la région du Souss-Massa-Draa, "fleuron du Maroc en matière de production et d'exportation des agrumes", M. Hafidi, qui est également président de la région, a indiqué que le secteur agrumicole local fait face aujourd'hui à des difficultés "structurelles et de durabilité".

MAP
Mercredi 3 Mars 2010

Lu 337 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs