Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agadir : Le wali de la région SMD charge les TO




Ce sont des résultats bien moroses qu’affiche le tourisme à Agadir. Les chiffres sont là pour l’attester, les efforts aussi pour atténuer l’impact d’une crise mondiale qui tarde à s’éclaircir. C’est dans ce climat que s’est tenu le 4ème conseil d’administration du Conseil régional de tourisme à Agadir. Les résultats enregistrés dans le secteur, de janvier à novembre 2009, ont accusé une baisse de 3.87% en arrivées et de 3.71% en nuitées par rapport à la même période en 2008, confirmant ainsi la tendance à la baisse du secteur dans la région. Certains membres du Conseil n’ont pas manqué d’exprimer leur inquiétude face aux performances peu satisfaisantes enregistrées par des hôtels de 2ème catégorie. Au cours du débat qui s’en est suivi, les intervenants ont mis l’accent sur l’importance des actions engagées par le CRT et insisté sur la nécessité d’une conjugaison des efforts de tous les professionnels du secteur (hôteliers, agents de voyages, guides, restaurateurs…) et des acteurs intervenant dans le secteur (petits et grands taxis, bazaristes…) pour rehausser la qualité des services et offrir un produit compétitif. La conjoncture touristique accusant un recul systématique par rapport aux performances (arrivées/nuitées) enregistrées l’année d’avant, les professionnels du secteur encouragent l’organisation à Agadir d’événements à caractère international à l’instar du Sifel, Timitar, Concert pour la tolérance…Par ailleurs, le Conseil a rappelé que le tourisme tout en restant une affaire de tous, subit les affres de contraintes externes : promotion nationale de la destination dans les Salons internationaux jugée en deçà des attentes ; réduction des délégués dans les villes à fort potentiel touristique comme le marché allemand (75 millions de touristes par an); forte concurrence…
Le CRT sort donc d’une autre année difficile mais sans grande perte par rapport à d’autres destinations comme l’Espagne. Ses réalisations pour l’exercice 2009, jugées positives par les professionnels, ont concerné le volet promotion par la présence du CRT dans les principaux Salons internationaux (28 manifestations internationales), au plus près des décideurs et prescripteurs des principaux pays émetteurs de touristes. Concernant les actions de promotion interne pour la valorisation de la destination dans le but de fidéliser sa clientèle, le CRT à organisé 11 manifestations qui ont participé à l’animation de la ville (Argan Trophy ; 5ème Edition du Tournoi beach rugby du «Vieux Chameau», 2ème Edition Agadir Terre du sourire ; Moussem du miel ; Trophée Golf de la presse européenne ; Carnaval d’Agadir …). Selon A.Oumani, président du CRT Agadir, «une réalisation d’importance, parce que la première au Maroc et la deuxième, après l’Afrique du Sud, l’installation d’une caméra Earth.tv qui donne à chaque moment de la journée et de la nuit des images directes de la corniche d’Agadir et des informations sur la météo à destination de 50 chaînes internationales pour 100 millions de visiteurs par jour». La décision d’organiser à Agadir un rendez-vous touristique d’envergure, tel que le Congrès des agences de voyages allemandes dans sa 60ème édition, ne manquera pas de booster le secteur d’autant qu’avec ses 75 millions de touristes, l’Allemagne est le 1er pays émetteur de touristes dans le monde.
A l’occasion du CA du CRT, le wali de la région SMD et gouverneur de la préfecture d’Agadir, tout en approuvant les actions du CRT, a sermonné les tour-opérateurs, en exigeant des professionnels du secteur, mais aussi des taximen et autres acteurs d’assumer leur responsabilité dans le rehaussement de la qualité des services et des prestations avant de finir son « bas les masques » en qualifiant certains établissements hôteliers du front de mer et de seconde zone de « honteux ». Certains hôtels arborent des tissus crasseux ou troués par des mégots et offrent des services médiocres…Rachid El Filali a terminé son envolée par un appel «à bouger» à l’adresse de tous les intervenants dans le secteur du tourisme, estimant  qu’avec l’ouverture de l’autoroute reliant Agadir et Marrakech, le tourisme à Agadir renouera avec les beaux jours. Dans son constat, le wali a rappelé que le ministère du Tourisme met à la disposition des hôteliers des fonds qui ne demandent qu’à être mobilisés pour rénover leurs établissements mais en l’absence d’une volonté d’améliorer les prestations touristiques, entre autres le recours à des professionnels, entame progressivement la qualité, déjà éprouvée des hôtels de la destination Agadir. 

Nour-Eddine SALLOUK
Mercredi 13 Janvier 2010

Lu 293 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs