Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agadir: Le Conseil communal insiste sur le respect des procédures en matière de publicité




Dans sa session ordinaire du mois de juillet 2011, le conseil communal d’Agadir a étudié les 32 points inscrits  à l’ordre du jour.
Parmi les questions étudiées par le conseil figurent notamment les perspectives de la rentrée scolaire 2011-2012, la réalisation de la route reliant Taddart et El Ghazoua, la régularisation de la situation du lotissement Al Hassania à Anza ainsi que celle des maisons sanitaires du même quartier et celles de Lakhyam, l’approbation du cahier des charges relatif à la publicité sur les propriétés privées, aux panneaux publicitaires dans le domaine public et le cahier  des charges concernant l’exploitation des taxis de 2ème catégorie à des fins publicitaires. Par cette initiative,  le conseil vise la réglementation et l’organisation de ce secteur qui connaît une situation caractérisée par l’anarchie et le monopole.
Par ailleurs, le conseil a approuvé plusieurs points concernant la création de la  société de développement communal  et la gestion des parkings. Avec la création de cette société, dont les 51% du  capital sont représentés par des fonds communaux et le reste de fonds semi-publics de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), le conseil communal vise à mettre un terme  à l’anarchie qui a prévalu dans ce domaine depuis plusieurs décennies.
Cette session a été aussi caractérisée par le refus de points proposés par la wilaya, à savoir l’approbation de la convention concernant les  arrêts de bus passée entre la société de transport ‘’Alsa’’ et la société de publicité ‘’FC Com’’. Il en a été de même pour le point proposé par l’autorité de tutelle, et pour la deuxième fois consécutive, visant la privatisation du nettoyage du secteur balnéaire à travers une gestion déléguée. Il est à noter également que le conseil a décidé de reporter l’examen de certains points pour complément d’information.
Mais le point qui a focalisé l’attention des membres, majorité et opposition, a été l’épineuse question relative au lotissement ‘’Lagouira’’, une situation qui perdure depuis une trentaine d’années. Tous les intervenants ont été unanimes à fustiger le comportement de l’établissement Al Omrane qui a été à l’origine du retard accusé par les projets sociaux, le non-respect de ses engagements et particulièrement  en ce qui concerne le dossier ‘’Lagouira’’ ainsi que le non-respect des clauses du cahier des charges dans plusieurs lotissements et projets réalisés sur le territoire de la commune.
Las d’attendre depuis trente ans que les autorités responsables daignent trouver une solution à leur problème, les habitants de ‘’Lagouira’’ ont entamé un sit-in, jeudi matin, devant l’Hôtel de ville.

M’BARK CHBANI
Vendredi 15 Juillet 2011

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs