Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Afghanistan : Le transfert de la sécurité va commencer cette année




Le transfert de la sécurité aux forces afghanes va commencer “cette année”, a déclaré le Premier ministre britannique Gordon Brown en ouvrant hier la conférence internationale de Londres sur l’Afghanistan, qui réunit près de 70 pays. “Le passage du relais district par district va commencer plus tard cette année”, a déclaré M. Brown lors de son discours d’ouverture, qualifiant la conférence de “moment décisif pour la coopération internationale destinée à aider la population afghane à sécuriser et à gouverner leur pays”. “La conférence marque le début du processus de transition”, a-t-il poursuivi. M. Brown a par ailleurs apporté son soutien au projet de réconciliation avec les talibans, prôné par le président afghan Hamid Karzaï, mais il a souligné que, “pour ces insurgés” qui ne renonceraient pas à la violence, “nous n’aurons pas d’autre choix que de les chasser par la force”.
“Nous vous vaincrons, non seulement sur les champs de bataille mais également dans les coeurs et les esprits”, a-t-il promis. Le chef du gouvernement britannique n’a pas caché que l’Afghanistan allait continuer à vivre “une période difficile”.
“Nous savons tous que 2009 a été une année difficile en Afghanistan, et qu’il y a encore une période difficile devant nous”, a-t-il déclaré. M. Brown a rappelé que l’année 2009 avait été la plus meurtrière du conflit entamé fin 2001, et estimé que la guerre avait atteint “un moment décisif”.
“Chacun des pays représentés ici aujourd’hui”, a-t-il souligné, “reconnaît que cette mission est vitale pour nos sécurités nationales, la stabilité de cette région cruciale, et la sécurité du monde”. Environ 70 pays seront présents, qu’ils soient contributeurs de troupes ou simples voisins de l’Afghanistan.
La rencontre “déterminera le succès ou l’échec” de la mission internationale, a estimé mercredi la chancelière allemande Angela Merkel. Les talibans l’ont en revanche qualifiée de “perte de temps” et l’Iran, qui a décliné l’invitation, d’”inutile et sans objet”.
Le thème principal concerne le transfert de la sécurité aux Afghans.  Autre volet abordé: M. Karzaï tentera de réunir le maximum de soutien en faveur de sa stratégie de “réconciliation” avec les talibans qui propose argent et travail à ceux qui abandonneront la lutte armée. Ce processus a déjà reçu le soutien des voisins de l’Afghanistan et de la Turquie. Les alliés devraient s’engager financièrement, mais pas sans garanties.

AFP, AP
Vendredi 29 Janvier 2010

Lu 156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs