Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Affaire DSK : Air France nie toute instruction concernant Strauss-Kahn




Air France a démenti jeudi avoir donné des instructions sur la composition des équipages lors de vols empruntés par Dominique Strauss-Kahn, accusé de crimes sexuels à New York, afin d'éviter que l'ancien patron du FMI ne se retrouve en présence d'hôtesses de l'air. "Air France dément formellement avoir donné une quelconque instruction sur la composition de ses équipages. Air France n'entend faire aucun autre commentaire sur ces rumeurs», a déclaré un porte-parole de la compagnie aérienne. Jeudi, le journal Le Parisien a rapporté que les avocats de la femme qui accuse Dominique Strauss-Kahn d'avoir tenté de la violer à Manhattan avaient lancé un appel à témoins aux personnels féminins d'Air France pour mettre au jour d'éventuels comportements déplacés de l'ancien patron du FMI lors de ses voyages. Le quotidien a publié également le contenu d'une lettre anonyme écrite en anglais et adressée à ces avocats, selon laquelle Air France avait ordonné - avant que le scandale de New York n'éclate - que l'équipage de cabine soit exclusivement masculin lorsque DSK prenait un vol de la compagnie après de multiples plaintes émanant de passagers ou employés. Interrogés jeudi par l'AFP, les syndicats d'hôtesses et de stewards d'Air France ont démenti également ces supposées instructions de la direction d'Air France et indiqué n'avoir jamais été informés de  "comportement inapproprié"  de DSK envers les salariés de la compagnie. "Je n'ai jamais eu connaissance de comportement inapproprié. Il n'y a eu aucune approche (NDLR: par les avocats) dans ce sens», affirme Didier Foussat, secrétaire général du syndicat SNPNC. "Il n'y a pas eu d'approche"  des avocats new-yorkais et " il n'y a pas eu de problème avec DSK" , a déclaré Medhi Kémoune, du syndicat CGT. " Si c'était le cas, j'appelle les personnels à s'approcher des syndicats pour engager des procédures». L'un des avocats américains de Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn de l'avoir violée le 14 mai à New York, avait lancé le 7 juin un appel à témoins à d'éventuelles autres victimes de l'ex-patron du FMI en France et en Afrique. Dominique Strauss-Kahn doit comparaître le 23 août devant un tribunal de New York où il devrait être fixé sur son sort: procès ou abandon des charges de séquestration, d'agression sexuelle et de tentative de viol pesant contre lui après l'agression présumée sur Nafissatou Diallo. 
 

Libé
Vendredi 5 Août 2011

Lu 930 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs