Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adoption à l'unanimité des statuts de la Confédération africaine d'athlétisme

Convention de coopération et de partenariat entre la FRMA et la CAA




Adoption à l'unanimité des statuts de la Confédération africaine d'athlétisme
 La Confédération africaine d'athlétisme (CAA), réunie lundi et mardi à Skhirat à l'occasion de son 27è congrès annuel, a adopté les statuts de cette instance sportive.
Adoptés à l'unanimité des 48 fédérations présentes au vote sur les 54 affiliées à la CAA, ces statuts "s'inscrivent en parfaite adéquation avec la nouvelle stratégie de développement élaborée par l'instance continentale", a déclaré à la MAP le secrétaire général de la CAA, le Sénégalais Lamine Faty.
Cette adoption vient en application des recommandations de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF), émises en décembre 2016 à Monaco et qui incitent les Confédérations continentales à se mettre en conformité avec les règlements internationaux, tout en tenant compte des réalités locales de chacune d’entre elles.
La désignation des vice-présidents des cinq régions de la CAA a également été un fait marquant de ces travaux.
Plusieurs autres sujets étaient au menu de ce congrès, notamment la présentation du rapport d'activité 2016 et du rapport d'audit de la CAA, les préparatifs du 21è championnat d'Afrique seniors 2018, prévu à Asaba au Nigeria, ainsi que la 5è édition du championnat d'Afrique de cross-country programmée l'an prochain en Algérie. L'événement a connu aussi la nomination du Mauricien Vivian Gungaram au poste de représentant de la CAA à l'IAAF, en remplacement du Kényan Davido Okeyo et la création de l'équipe de coordination du développement technique en Afrique, dont les commandes seront prises par le Marocain Aziz Daouda, également directeur technique de la CAA. La CAA a, à cette occasion, sollicité l'expertise de l'IAAF pour lutter contre le dopage et mis en place un calendrier des championnats d'Afrique jusqu’en 2020.
Par ailleurs, une convention de partenariat visant à développer l'athlétisme dans le continent africain a été signée entre la Fédération Royale marocaine d'athlétisme (FRMA) et la Confédération africaine d'athlétisme.
Paraphée par Abdeslam Ahizoune, président de la FRMA et Hamad Kalkaba Malboum, président de la CAA, cette convention s'assigne pour objectif de mettre à disposition des athlètes africains les infrastructures modernes et les moyens logistiques et techniques développés du Maroc.
Ce partenariat, qui entrera en vigueur à partir du 1er mars prochain (2018-2022), stipule également l'échange d'expertises entre les deux instances, au niveau technique de la formation et d'arbitrage.
A cette occasion, M. Ahizoune a souligné que cette convention vient en application des Hautes instructions Royales, contenues dans le message adressé lundi par SM le Roi Mohammed VI aux participants à ce rassemblement sportif.
"Le Maroc dispose de différents centres pour une pratique exemplaire de l'athlétisme, que ce soit dans les hauteurs des montagnes, sur les plateaux ou encore au bord de la mer", a dit M. Ahizoune, s'engageant en conséquence, en tant que président de la FRMA, à mettre en commun ses structures et conditions spatiales au profit de l'athlète et de l'athlétisme africains.
"La convention est une nécessité juridique, mais sur le terrain nous accueillerons tous nos frères africains", a-t-il ajouté, souhaitant à tous les athlètes du continent la bienvenue au Maroc, dès le mois de mars prochain.
De son côté, le président de la CAA a remercié SM le Roi Mohammed VI pour Son soutien et Sa contribution effective au développement du sport africain et à la garantie d'un avenir prospère à la jeunesse africaine, appelant par la même occasion à une synergie d'efforts pour accorder à l'athlétisme africain la place qu’il mérite aussi bien au niveau continental que mondial.
"Le partenariat entre la CAA et la FRMA s'inscrit en droite ligne avec les recommandations de l'IAAF visant la promotion de la coopération entre la CAA et les Fédérations membres", a-t-il rappelé.

Jeudi 12 Octobre 2017

Lu 311 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs