Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adonis lauréat du prix littéraire de la Fondation Prince Pierre de Monaco




Adonis lauréat du prix littéraire de la Fondation Prince Pierre de Monaco
Le poète libanais d'origine syrienne, Adonis, considéré comme l'un des plus grands poètes arabes contemporains et régulièrement cité pour le prix Nobel de littérature, a reçu mardi le prix littéraire de la Fondation Prince Pierre de Monaco. Le prix, doté de 15.000 euros, lui a été remis "pour l'ensemble de son oeuvre". Né syrien en 1930, naturalisé libanais, Adonis, pseudonyme d'Ali Ahmad Saïd Esber, a développé une œuvre majeure qui lui vaut un vaste rayonnement, dans le monde arabe et partout ailleurs.
Essayiste, écrivain, peintre, journaliste et universitaire, il se définit avant tout comme un poète et un homme mystique pour qui Dieu est imagination. Il est installé à Paris depuis 1985. Après cinq ans d'un conflit syrien qui a fait plus de 300.000 morts, son réquisitoire est cinglant pour les Etats-Unis, les Européens et les Russes, mus selon lui par "la flamme du pétrole et la fumée du gaz". "Les Américains ne cherchent pas des solutions, ils cherchent les problèmes", affirmait-il le mois dernier dans un entretien à l'AFP à l'occasion du Salon du livre de Göteborg (sud-ouest de la Suède). "Il n'y a pas de vision cohérente chez les Américains. Les Russes non plus, ils ne s'intéressent pas à autre chose qu'à leurs intérêts. Le monde arabe, c'est un espace stratégique, un lieu de richesse, les Arabes ne sont que moyens. Il n'y a aucun souci des droits de l'Homme, de la liberté, de l'indépendance, de la dignité humaine", disait-il.
Quant aux Européens, ils "s'inclinent et suivent les Etats-Unis". Adonis pourfend les "dictatures théocratiques" et prône la séparation de l'Etat et de la religion. "Ce sont les régimes et les institutions qu'il faut changer pour y parvenir, mais le poète peut influencer. La poésie arabe est une parole anti-Dieu. On ne trouve dans toute notre histoire absolument aucun grand poète dont on peut dire qu'il était aussi croyant, comme par exemple (Paul) Claudel en France", affirmait-il à l'AFP. Depuis la fin des années 90, Adonis, comme si les mots ne suffisaient plus à exprimer toutes ses émotions, s'est adonné à une œuvre graphique protéiforme. Dessins d'écrivain nourri de calligraphie arabe, mais aussi encres, collages...

Vendredi 7 Octobre 2016

Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs