Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Adios Carmen" rafle trois Prix au Festival international de cinéma et mémoire commune




"Adios Carmen" rafle trois Prix au Festival international de cinéma et mémoire commune
"Adios Carmen", long-métrage du jeune réalisateur marocain Mohamed Amin Benamraoui, a remporté trois Prix au Festival international de cinéma et mémoire commune, qui a pris fin samedi dernier à Nador.  
Le film s'est vu décerner le Grand prix de la catégorie long-métrage, le prix du comité scientifique et le prix du meilleur rôle masculin attribué au comédien Said Marssi, ex æquo avec le comédien égyptien Amr Ouakid pour son interprétation dans le long-métrage "L'hiver du mécontentement". 
L'histoire du film se déroule au milieu des années 70 dans la région de Nador. C'est l'histoire émouvante du petit Amran, qui vit seul avec son oncle après le départ de sa mère en Europe. L'enfant se lie d'amitié avec Carmen, sa voisine espagnole, qui travaille comme ouvreuse dans une salle de cinéma. Elle fait ainsi découvrir au petit garçon le grand écran et réussit à le combler d'un amour maternel sincère. 
Faisant partie des exilés de la guerre d'Espagne, Carmen et les autres membres de sa famille décident de retourner vivre dans leur pays après la mort de Francisco Franco. Amran ne va pas supporter cette brusque séparation avec sa voisine espagnole et refuse de faire ses adieux à Carmen, car cela lui rappelle le départ de sa mère en Belgique. Le film décrit, de ce fait, une époque importante de l'histoire du Maroc. « Cette œuvre met la lumière sur l'histoire compliquée qui lie les Espagnols et les Marocains et met en évidence la nécessité d'affronter notre mémoire commune», a déclaré le réalisateur, originaire de Nador. 
Pour le Grand prix de la catégorie film documentaire, il a été attribué à "Au bord du monde", du réalisateur français Claus Drexel, alors que le prix de la recherche documentaire est revenu au film grec "Le fascisme,  Société Anonyme" du réalisateur Aris Chatzistefanou.
Quant au long-métrage turc "La fourgonnette bleue", il s'est vu décerner le prix du jury des longs-métrages et celui du meilleur rôle féminin qui est revenu à l'actrice Ezgi Celik, alors que le film égyptien "L'hiver du mécontentement" a obtenu la mention spéciale du jury. 

Mehdi Ouassat
Mardi 13 Mai 2014

Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs