Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adil Belhajjam : "L'artiste est appelé à donner l'exemple"




Adil Belhajjam est toujours au rendez-vous, qu'il s'agisse d'animation, de chanson ou même de télévision. Sur ces trois registres, il s'en sort bien laissant apparaître un grand talent. Actuellement, il travaille sur deux singles "Aïcha et Aouicha" et sur un duo avec une grande vedette de la chanson dont il ne veut pas dévoiler le nom pour créer la surprise.
Adil Belhajjam dit préférer travailler de cette manière. "Je préfère préparer chaque single de manière à ce qu'il soit bien élaboré plutôt que de travailler sur  des albums, ce qui n'empêche pas que ces singles soient par la suite contenus dans un même album bien ficelé", a-t-il précisé.
Perfectionniste comme il est, il préfère élaborer lui-même ses chansons et parfois ses compositions et ce, pour bien cerner le style qu'il entend développer. "Certes, dit-il, la scène de la chanson est pleine de paroliers mais je préfère écrire mes propres chansons pour rester dans le style que j'aime".
Il s'est d'autre part illustré en tant qu'animateur et présentateur. Son émission "Binatna" a réalisé un grand succès du fait qu'elle a su créer un genre nouveau de relations avec les auditeurs en traitant de sujets aussi sérieux qu'importants.
Mais il continue à espérer intégrer le cinéma tout en manifestant un grand intérêt pour l'animation. Certes, il a pris part à des séries télévisées mais le  7ème art reste un grand objectif pour lui. Pour son âge, relativement jeune, Adil Belhajjam aura quand même roulé sa bosse, comme on dit. Il a passé un certain temps au Moyen-Orient pour tenter de se frayer un chemin sur la scène de la chanson, mais l'appel du pays a été plus fort et il a dû retourner au bercail.
"Je voulais tenter une nouvelle expérience, souligne-t-il, mais après avoir passé quelque temps en tant qu'immigré, j'ai dû retourner au Maroc, car je suis trop attaché au pays et à la famille", a-t-il avoué.
Il faut dire qu’Adil Belhajjam possède plusieurs talents à la fois et tente d'en tirer un maximum de plaisir, d'abord, et de profit, ensuite. Ce profit est plutôt moral car plus d'une fois, il a travaillé pour le plaisir sans contrepartie.
D'autre part, Adil tient à préciser quant à son rôle dans le casting de "Arab idol”. “On a fait appel à moi pour donner un coup de main au niveau de la présélection, car il y avait plus de 800 candidats. Mais je n'ai jamais prétendu faire partie du jury. Comment cela pourrait arriver alors que parmi le jury il y avait de grands noms comme Ragheb Alama".
Et comme il est de ceux qui cultivent la modestie, il pense que l'artiste doit être humable et cultivé pour pouvoir répondre aux attentes du public."L'artiste doit donner l'exemple et se dévouer dans le travail. L'amour de l'art doit primer sur des considérations matérielles", a-t-il soutenu.
Une expérience assez riche qui promet davantage de surprises.
Peut-être que des réalisateurs devraient-ils penser à ce jeune qui continue certes à se chercher mais qui semble sûr de vouloir réussir une carrière artistique.

Par Abdessalam Khatib
Samedi 1 Octobre 2011

Lu 1144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs