Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adieu Nour El Sherif ! Adieu grand maître !




Considéré comme l’une des plus grandes stars du cinéma arabe, avec plus de 200 films, séries et pièces théâtrales,
Nour El Sherif souffrait, depuis janvier dernier, de problèmes de circulation
sanguine. Il avait notamment été admis dans un hôpital de Londres mais c’est dans son Egypte natale que l’acteur
a rendu l’âme à l’âge de 69 ans.


Le célèbre acteur égyptien Nour El Sherif, homme de théâtre  et comédien passionné, est  décédé, mardi, à l’âge de 69 ans.  Devenu une légende du cinéma arabe grâce notamment à ses rôles dans "Al Massir", "L'escadron de la mort", "Al Karnak" ou encore "l'Immeuble Yakoubian", la maladie l’avait contraint à s'éloigner des plateaux après une dernière apparition dans un long métrage de sa fille Sarah, devenue réalisatrice de cinéma.
De son vrai nom, Mohamad Jaber Mohamad Abdallah, Nour El Sherif est né le 28 avril 1946 dans le quartier populaire de Sayeda Zainab au Caire, d'une famille  originaire du gouvernorat d'Al Menya. Il est diplômé de l'Institut supérieur des arts dramatiques dont il fut major de sa promotion en 1967. Dans sa prime enfance, il s’était adonné au football mais sa passion pour le théâtre le contraignit  ensuite à abandonner ce sport qu'il pratiquait au sein du club Zamalek.  
Considéré comme l’une des plus grandes stars du cinéma arabe, avec une production de plus de 200 films, séries et pièces théâtrales, Nour El Sherif a, durant sa longue et riche carrière,  récolté des dizaines de Prix dans de nombreux festivals et autres évènements cinématographiques en Egypte comme partout dans le monde. Il a notamment  obtenu le Prix de la meilleure interprétation masculine pour son  rôle dans le film «Layla Sakhina», le Prix du Festival de New Delhi pour le  film «Le chauffeur d'autobus», ainsi que trois Prix pour «Ya rab touba» et deux  autres pour «Ashaytan yaadd» et plus récemment, en juin dernier, le Prix du  meilleur rôle masculin dans « A l’heure du Caire » à un festival en Algérie.
Nour El Sherif est très connu au Maroc surtout à travers la télévision, où il a campé les premiers rôles de plusieurs feuilletons dont «Lan Aaicha fi jilbabi abi», «La  famille de Haji Metwalli» et «Addali» . Il a également incarné des personnages historiques dans une multitude de films et séries tels que le khalife abbasside Haroun Arrachid, le prince omeyyade Omar Ibn Abdelaziz, ou encore Averroès dans «Al-Massir» (Le Destin), un film de Youssef Chahine, sorti en 1997 et qui avait remporté le Prix du 50ème  anniversaire du prestigieux Festival de Cannes.
Celui qui s’est également frotté à la mise en scène théâtrale et cinématographique, avait épousé au début des années 70 la célèbre actrice égyoptienne Boussi avec laquelle il a eu deux filles. Les deux époux avaient divorcé en 2006 avant de reprendre leur vie conjugale l’année dernière. Rappelons enfin qu’en mai dernier, le producteur Mohammed Faouzi, très proche du défunt, avait démenti quelques rumeurs faisant  état de la mort de Nour El Sherif en Amérique. Faouzi avait également précisé que l’artiste est en bonne santé et qu’il résidait en Egypte avant que Nour El Sherif, lui-même, n’exprime son mécontentement suite à la circulation de «ces rumeurs qui n’ont pris en compte ni valeurs ni principe», s’était-il indigné.
Invité de marque d’un festival cinématographique marocain, il y a quelques années, ce grand acteur et homme de théâtre avait confié à la presse  qu’il était très heureux de prendre part à certaines manifestations cinématographiques au Royaume et «d’avoir l’occasion de s’exprimer, dans ce beau pays, quant à la défense de la culture arabe», disait-il. «La culture doit évoluer dans la persévérance et l'amour et doit nous permettre de consolider nos relations fraternelles entre l'Egypte et le Maroc», avait-il conclu. Des phrases qui en disent long sur cet homme de cœur au talent immense. Adieu Nour El Sherif ! Adieu maître !

Mehdi Ouassat
Jeudi 13 Août 2015

Lu 995 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs