Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Addoha s’attaque au marché congolais

Les travaux de construction de 15.000 logements sociaux seront lancés en juillet prochain




Addoha s’attaque  au marché congolais
Les travaux de construction de 15.000 logements sociaux par le Groupe marocain Addoha en République du Congo, dont l’investissement dépassera 250 millions d’euros, seront lancés en juillet prochain, indique une source officielle congolaise. 
Cette annonce a été faite, lors d’un entretien, vendredi à Oyo (centre du Gongo), entre le président congolais, Denis Sassou N’guesso et le PDG du Groupe Addoha, Anas Sefrioui, indique-t-on dimanche auprès du site Internet du gouvernement congolais.
«L’objectif est de lancer un guichet unique où toute l’administration sera représentée dans nos bureaux pour permettre aux Congolais de disposer de leurs logements dans un temps très court avec un crédit allant de 20 à 25 ans», a souligné M. Sefrioui, relayé par le portail du gouvernement congolais, précisant que le chef de l’Etat congolais «a donné des instructions pour que la première semaine de juillet soit posée la première pierre du lancement des travaux de construction de ces logements». 
La rencontre entre le PDG du Groupe Addoha et le président congolais intervient au lendemain de la pose de la première pierre pour la construction d’une nouvelle cimenterie par le Groupe marocain Ciment de l’Afrique (CIMAF), à Hinda, dans le département du Kouilou (Sud).  M. Sefrioui a précisé que l’usine «passera de 500.000 tonnes de production cette année à 1 million de tonnes en 2015».
«Nous avons lancé l’usine de ciment il y a deux mois, nous nous sommes engagés avec le président que dès la mise en route de l’usine, nous allons doubler sa capacité de production pour passer à 1 million de tonnes. Le matériel va bientôt arriver pour commencer les installations et le montage », a relevé M. Sefrioui, ajoutant que les employés congolais de la cimenterie seront envoyés au Maroc par CIMAF pour suivre une formation de 6 à 8 mois.  En mars dernier, Sassou N’Guesso, accompagné de M. Sefrioui, avait procédé à la pose de la première pierre pour la construction de cette cimenterie, à 17 km de Pointe-Noire, deuxième ville du Congo-Brazzaville et poumon économique du pays. 
Dans de récentes déclarations à la presse, le PDG du Groupe Addoha avait indiqué que le continent africain compte actuellement 600 millions d’habitants et à l’horizon 2025, il en abritera plus de 1 milliard, affirmant qu’il existe un énorme potentiel, non seulement pour le logement ou le ciment, mais pour tous les secteurs d’activité. Concernant les programmes de logements déjà lancés, M. Sefrioui avait fait savoir que le 1er projet a concerné le marché ivoirien, ensuite la Guinée, le Congo-Brazzaville et le Cameroun, estimant que l’objectif est de parvenir à une production optimale qui représentera entre 20 et 25% du chiffre d’affaires du Groupe Addoha dans deux ans, soit 2 milliards de dirhams.

Mercredi 14 Mai 2014

Lu 530 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs