Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Activités génératrices de revenus au profit des dames : 109 femmes de Laâyoune sollicitées




Piloté par la direction de l’Espace associatif, le programme des activités génératrices de revenus (AGR) dont la deuxième tranche vient d’être lancée par le wali Khalil Dkhil,  est initié par la wilaya de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra en partenariat avec l’Agence du Sud et en collaboration avec l’Association marocaine du développement humain et de l’intégration sociale. Il a pour objectif de soutenir les coopératives et associations féminines et de renforcer leur rôle dans le processus de développement local en leur garantissant un revenu stable et en leur offrant des opportunités de travail. Ainsi 109 femmes, chefs de familles nécessiteuses profiteront de cette 2ème tranche, à travers une douzaine de projets qui concernent les secteurs des services (50%), de l’artisanat (25%), du textile et l’habillement alors que les 8% restants sont destinés au soutien de l’industrie alimentaire.
Depuis le lancement de sa première tranche en novembre dernier, le programme a permis la réalisation de 28 projets au profit de  234 femmes pour un montant global de 4,71 millions de dirhams. La 1ère tranche était répartie à raison de 56% pour le  secteur des services, 19% pour  l’industrie alimentaire,  13% pour le secteur du  textile et de  l’habillement sans oublier  le secteur de l’artisanat qui a bénéficié de 6% du soutien. La région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra a connu tout au long de ces deux dernières années le lancement de plusieurs programmes sociaux qui visent l’amélioration des conditions de vie des populations, comme à l’image du contrat-programme destiné à la promotion de  l’économie sociale et solidaire des petites et très petites entreprises lancé en 2010. Ce programme de 5 ans a été financé par le Fonds d’économie sociale avec une enveloppe budgétaire de 105,5 millions de dirhams et a pour objectif de renforcer le tissu d’entreprise local et le développement du monde associatif, son encadrement et son accompagnement. A ceci s’ajoutent l’apport de l’INDH et  plus de 262 projets dont le budget global est estimé à plus de 97,7 millions de dirhams  dont le financement s’inscrivait dans le cadre de l’INDH et s’étalait sur la période 2005-2011 pour la seule province de Laâyoune.

Ahmadou El-Katab
Jeudi 10 Mai 2012

Lu 628 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs