Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Activité physique: la qualité plus efficace que la quantité




Activité physique: la qualité plus efficace que la quantité
Un programme sportif varié est plus efficace sur la perte de poids qu'une pratique intensive selon une nouvelle étude scientifique américaine publiée dans le Journal of Applied Physiology. L'été approche et à l'idée de vous remettre en maillot, vous envisagez de vous remettre au sport pour perdre quelques kilos superflus. Bonne idée mais attention, pour que vos efforts soient récompensés, il serait préférable de mettre en place un programme multidisciplinaire de qualité plutôt qu'un programme intensif.
Pour analyser les effets du sport sur la perte de poids, Paul Arciero et ses collègues du Skidmore College de Saratoga Springs ont recruté des volontaires, 36 femmes et 21 hommes, entre 35 et 57 ans, atteints d'obésité ou en surpoids. Pendant 16 semaines, certains participants sont restés sédentaires, un autre groupe a pratiqué un programme d'entraînement de résistance intense quatre fois par semaine, alors que le troisième groupe a suivi un programme multidisciplinaire qui mélangeait des exercices cardiovasculaires, des étirements musculaires (yoga et Pilates) et un entraînement d'endurance. Si tous les participants ont montré des signes d'amélioration, le dernier groupe, qui a suivi le programme d'exercice le plus varié, est celui dont les volontaires ont perdu le plus de poids (2,6%) et de masse grasse (6,6%), et qui ont gagné un pourcentage de masse musculaire maigre plus important (2%) que le reste des participants. "Pour être en bonne santé, il ne faut pas simplement faire plus de sport, mais pratiquer une gamme d'exercices appropriés qui sont bénéfiques et réellement utiles à la forme physique", a affirmé Paul Arciero, scientifique spécialiste de l'exercice physique. L'Organisation mondiale de la santé préconise aux adultes de faire 150 minutes d'activité physique modérée (jardinage, danse ou marche rapide) ou 75 minutes d'activité physique intense (sport, course, aérobic) par semaine. "Mais, les résultats de l'étude suggèrent la nécessité de réévaluer les directives de santé dans le monde. En effet, leurs recommandations s'appuient aujourd'hui sur le temps passé à faire de l'exercice par semaine et non sur les types d'activités physiques pratiquées", concluent les auteurs de l'étude.   

Samedi 7 Juin 2014

Lu 192 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs