Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Acte de vandalisme à la Cité universitaire Souissi de Rabat : Six étudiants interrogés par la police




Acte de vandalisme à la Cité universitaire Souissi de Rabat : Six étudiants interrogés par la police
Différentes dépendances administratives de la cité universitaire Souissi I ont été endommagées suite aux actes de vandalisme perpétrés dans la cité, vendredi matin, a indiqué le directeur de cet établissement, Mohamed Oulad Khayi.
Un groupe d'étudiants originaires des régions du Sud ont, à l'annonce du décès d'un étudiant, Abbad Hammad, suite à son agression dans la nuit de jeudi à vendredi, saccagé la ligne de tramway située au niveau de la cité, avant de s'introduire dans la résidence pour y détruire les biens, a-t-il affirmé dans une déclaration à la presse.
Cagoulés et munis de bâtons et d'armes blanches, les fauteurs de troubles se sont saisis des clefs des portes d'accès à la cité qu'ils ont fermées, avant d'incendier les différentes dépendances administratives relevant de la cité, a-t-il ajouté, faisant savoir que ces éléments ont également agressé des étudiants résidant dans cet établissement.
D'autres établissements mitoyens ainsi que les véhicules de particuliers se trouvant près de la cité ont été également endommagés lors de ces actes de vandalisme.
Le responsable des services de sécurité de la cité a été pris en otage pendant les troubles, qui ont été rapidement maîtrisés. Aucun blessé n'a été signalé.
Six étudiants ont été arrêtés et interrogés par la police.
La police judiciaire a, par ailleurs, ouvert une enquête sur le décès d’Abbad Hammad.
Agé de 25 ans, ce dernier était en état d'ébriété en compagnie d'un ami lorsqu'il avait tenté de harceler une fille.
Cette dernière avait alors demandé assistance à ses amis qui ont eu une altercation avec les deux jeunes au cours de laquelle Abbad Hammad a été mortellement poignardé avec un couteau. La victime a succombé à ses blessures à son transfert à l'hôpital.
Des investigations sont menées par la police pour identifier l'auteur de ce crime et le présenter à la justice, selon une source sécuritaire.

Libé
Lundi 25 Avril 2011

Lu 798 fois


1.Posté par Aime son pays le 25/04/2011 17:23
ces actes sont brutaux , dénués de toute raison que doit avoir un étudiant universitaire. Ces gens là, au lieu de remercier sa Majesté pour le grand intérêt qu'il leur accorde, sont en train de riposter d'une manière sauvage. Pour ne pas dire que la sauvagerie est quotidiennement présente à la cité universitaire ! ils sont en train de chercher midi à 14h par la force . Ceci ne marchera jamais pour eux ils resteront toujours et à jamais marginalisés par la société marocaine tellement respectueuse de mon avis. Au final un message très significatif que doit lire et surtout comprendre toute personne du Sud cherchant à détruire son pays : !! إمّا أن تكون مغربي أو غير مغربي . إمّا أن تكون وطني أو خائن > Disait sa Majesté .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs