Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Acide folique : Pas de complémentation pour tous




C’est désormais bien connu : la complémentation en acide folique (ou vitamine B9) est recommandée aux femmes enceintes, et même à celles qui souhaitent le devenir. Objectif : réduire le risque de malformations fœtales, et plus particulièrement de défauts de fermeture du tube neural. Faut-il pour autant généraliser l’utilisation de ces compléments alimentaires, comme le suggèrent certains médecins canadiens ? Leur point de vue est très discuté.
Des équipes du Children’s Hospital of Eastern Ontario Research Institute à Ottawa, et du Sick Children Hospital de Toronto, ont mesuré le taux de folates de 5248 Canadiens de 6 à 79 ans. Résultat : seulement 1% d’entre eux présentait un déficit en vitamine B9. Pas de quoi donc, décider de mettre en place une supplémentation systématique de la population ! En revanche, la même étude montre également qu’une femme en âge de procréer sur cinq présente une carence en vitamine B9. Une proportion loin d’être anodine. C’est pourquoi chaque femme en âge d’être mère devrait être suivie par son médecin, pour que ce dernier puisse lui prescrire les compléments vitaminiques nécessaires en cas de désir de grossesse. En matière de compléments vitaminés en tout cas, la modération reste de mise pour le reste de la population. Selon la même étude, 40% des Canadiens présenteraient un excès d’acide folique. Et les auteurs estiment que ce constat ne doit pas être pris à la légère. Ce surplus augmenterait en effet le risque de certains cancers, colorectaux notamment. Raison de plus pour laisser aux médecins le choix de prescrire tel ou tel complément alimentaire en fonction des besoins réels de leurs patients, évalués selon des techniques éprouvées. L’exemple des folates n’est d’ailleurs pas unique. Et cette nouvelle prise de conscience n’est pas sans rappeler le cas du fluor, longtemps administré de manière systématique et parfois désordonnée. Depuis quelques années, il est désormais prescrit au cas par cas. 

Libé
Mardi 21 Décembre 2010

Lu 277 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs