Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accusé du meurtre de sa mère d’origine marocaine




Le prince Ahmad Ben Turki extradé après 18 heures d’incarcération au Caire

Arrêté plusieurs heures à l’aéroport du Caire, le prince Abdul Rahman Ahmad BenTurki Ben Abdulaziz Al Saoud a été transféré dimanche soir à Riad. D’après les agences de presse internationales, l’incarcération du prince n’a certes duré que quelques heures au poste de police de l’aéroport, mais elle montre que les hautes autorités égyptiennes ne couvrent plus ses «petites bavures»». «La libération a eu lieu après l’intervention de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Caire et des hautes sphères saoudiennes auprès des officiels égyptiens qui ont ordonné son expulsion immédiate du territoire égyptien dont l’accès lui est désormais interdit», a affirmé un communiqué de l’ambassade d’Arabie Saoudite en Egypte. Cette dernière a lié son arrestation à une bavure avec les autorités de l’aéroport et non pas à son interdiction de quitter le territoire égyptien comme l’attestent certains officiels locaux à des agences de presse internationales. Et d’ajouter que les gardes du corps du prince Ahmed, fils de la princesse Hind El Fassi, décédée le 22 août 2010 à l’hôtel Movenpick au Caire, ont eu le même sort après l’intervention de leurs différentes ambassades.
En effet, selon différentes agences de presse, l’incident est survenu quand la sécurité de l’aéroport avait informé le prince qu’il est interdit de quitter le territoire égyptien puisqu’il fait l’objet d’une enquête judiciaire (voir l’article de Libe, du 18 juin 2011) dont il est accusé du meurtre de sa propre mère. Une décision judiciaire qui aurait déplu au prince, qualifié par la presse locale d’«agressif et d’impulsif». Interdit d’accès à la salle d’embarquement, le prince aurait, selon les mêmes sources, notamment l’agence de presse égyptienne, tenté de forcer le contrôle douanier. Pour ce faire, il aurait fait appel à ses six gardes du corps (4 Américains et 2 Sud-Africains), arrêtés également plus de 18 heures suite à un accrochage avec des policiers égyptiens dont l’un d’eux est victime de blessures graves. Selon l’AFP, l’un des policiers blessés lors de cet incident présente une infirmité permanente.
Rappelons que le prince Ahmed fait l’objet d’une poursuite judiciaire suite à la plainte de son oncle maternel qui l’accuse, entre autres, de l’assassinat de Hind El Fassi, sa mère. Sachant que d’éminentes  personnalités politiques de différents pays sont également accusées dans cette affaire qui défraie toujours la chronique. Housni Moubarak, ses deux fils, le prince Turke, ses gardes du corps, le directeur de l’hôtel Movenpick au Caire, son directeur de la sécurité et un diplomate canadien ont été convoqués récemment par la justice égyptienne qui a rouvert le dossier du décès de la défunte, le 28 février dernier. Le procureur général du district El Ghizeh en a décidé ainsi avec l’apparition de nouveaux éléments qui réfutent l’ancienne version des faits, laquelle défend la thèse d’une mort naturelle de Hind El Fassi dans sa suite à l’hôtel Movenpick au Caire. D’où l’exhumation  du corps de la défunte pour refaire son autopsie à la demande de son frère Allal El Fassi. C’est d’ailleurs celui-ci qui accuse directement son beau-frère, le prince Turke, et ses fils de l’assassinat de sa sœur.

Rida ADDAM
Lundi 18 Juillet 2011

Lu 1363 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs