Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accusé de plagiat pour son tube “Didi”, Khaled obtient gain de cause en appel




La Cour d'appel de Paris a donné gain de cause au "roi du raï" Cheb Khaled, accusé de contrefaçon pour la composition de son tube international "Didi", par un auteur algérien, Cheb Rabah, selon une décision consultée jeudi par l'AFP. Cheb Khaled avait été condamné en première instance, mais la Cour d'appel a infirmé cette décision, estimant que Cheb Rabah ne prouvait pas que son œuvre était antérieure à "Didi".  "Rendre à César ce qui appartient à César", s'est félicité Cheb Khaled dans un communiqué.
A l'issue du premier procès, le tribunal de grande instance de Paris avait notamment, le 3 avril 2015, condamné Cheb Khaled à restituer à Cheb Rabah les droits d'auteur perçus pour la composition musicale de l'œuvre "Didi", commercialisée à partir de 1991, au titre de son exploitation dans le monde, mais pour une période postérieure à juin 2003 en raison d'une prescription partielle. Il avait également été condamné à verser au plaignant 100.000 euros de dommages et intérêts en réparation de son préjudice moral, et la même somme en réparation des atteintes à son droit moral d'auteur. L'un et l'autre avaient fait appel.
En matière de contrefaçon, celui qui poursuit doit prouver que l'œuvre selon lui contrefaite a été créée avant l'œuvre présentée comme contrefaisante. La Cour d'appel a jugé que Cheb Rabah "ne justifie pas de l'antériorité" de son œuvre sur "Didi". Elle a infirmé la décision des premiers juges, "sans qu'il soit besoin d'apprécier l'originalité de l'œuvre revendiquée ni les ressemblances alléguées avec l'œuvre incriminée". Cheb Khaled, qui demandait la condamnation pour procédure abusive de Cheb Rabah, a été débouté sur ce point.
La chanson "Didi" a connu un grand succès dans les pays arabophones et sur plusieurs continents, notamment en Europe où il est entré dans le haut des hit parades en France, en Belgique et en Espagne, ainsi qu'en Asie. La chanson a également été utilisée dans un film de Bollywood et a été jouée lors de la cérémonie d'ouverture de la coupe du monde de football en Afrique du Sud en 2010.

 

Samedi 21 Mai 2016

Lu 462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs