Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accueil triomphal pour les Verts au Complexe Mohammed V




Accueil triomphal pour les Verts  au Complexe Mohammed V
Le Complexe sportif Mohammed V a ouvert grandes ses portes, mardi, à des milliers de spectateurs venus vibrer aux rythmes de musiques et spectacles et fêter le parcours phénoménal des Diables verts en Coupe du monde des clubs et leur nouveau statut de vice-champion.
En délire, les dizaines de milliers d'inconditionnels, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, se sont déplacés pour prendre place dans les gradins, plusieurs heures avant le début des festivités, afin de réserver un accueil populaire triomphal et enthousiaste à leurs héros et de communier avec les coéquipiers du capitaine Moutouali qui, en offrant d'intenses moments de bonheur à tous les Marocains de Tanger à Lagouira, ont écrit en lettres d'or une nouvelle page et repositionné le football marocain sur la scène internationale.
Durant près de six heures, les spectateurs, coiffés des fanions et écharpes aux couleurs de leurs favoris, qui ont gagné les cœurs de la planète football, et du drapeau national vont se délecter, chanter et danser aux rythmes de tous les genres musicaux du riche répertoire national avec le chaabi et de la musique moderne (rap). 
Tour à tour, l'orchestre Five Stars, Adil Miloudi, la troupe Tagada et Daoudi, pour la première partie du spectacle, ou encore la Raissa Fatima Tihihite et le rappeur Don Bigg, pour la clôture, vont surchauffer l'ambiance, déjà au firmament pour les inconditionnels, d'une soirée frisquet. 
L'apparition à l'entrée du stade à bord d'un bus à toit ouvert de l'effectif au grand complet a été accueillie par un tonnerre d'ovations de tout le stade plein à craquer, des supporteurs s'égosillant à qui mieux mieux, avant d'effectuer un tour d'honneur sur la piste d'athlétisme, un parcours de 400 mètres effectué en un quart d'heure tellement les joueurs tenaient à échanger avec leurs fans et à répondre à leurs acclamations.
Sur une large banderole précédant le véhicule, les inconditionnels du virage sud, adressaient leurs félicitations de "Lmagana (tribunes du côtés, du tableau électronique d'affichage) au Maracana" à leurs protégés pour leurs belles prestations et brillante campagne qui resteront à jamais gravées dans la mémoire de tous les Marocains.
En un seul homme, tout le stade va se lever pour entonner l'hymne national avant que les Diables verts ne montent, un à un, sur la scène installée en face de la tribune officielle sous les applaudissements nourris et proclamations des noms de chacun, tout comme le staff dirigeant et le staff technique dont le précédent coach M'hamed Fakhir, l'homme qui a bâti cette équipe, et l'actuel nouveau directeur de jeu des Rajaouis, le Tunisien Faouzi Benzarti.
L'éventail de spectacle artistique très varié, qui s'est déroulé en présence des autorités locales et élues, se poursuivait encore pour quelques heures, les joueurs eux-mêmes y participent en laissant exploser leur jubilation, leur joie de retour au bercail, des retrouvailles de leur complexe sportif après avoir conquis la planète de football et couvert de vert la ville ocre et Agadir. Un splendide show pyrotechnique de feu d'artifice, clou du spectacle, va ensuite illuminer et égayer, durant une quinzaine de minutes, par ses sons, lumières et mouvements cette soirée festive. 
 Le Raja a réalisé un exploit inédit, une performance qui mérite toutes les louanges, a déclaré, en substance à la MAP, le président du conseil de la ville Mohamed Sajid, soulignant que l'équipe a atteint les sommets grâce au soutien de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, qui a suivi la finale, et de tout le peuple marocain.
Jouer une finale de tel niveau n'arrive pas tous les ans, a relevé le goleador Mohcine Iajour, qui a retrouvé le bon tempo au bon moment et toutes ses sensations de buteur. 
La prouesse du Raja est une fierté pour tout le pays et "nous n'allons pas s'arrêter à si bon chemin". 
Il faut revenir sur terre après les festivités du titre de vice-champion pour jouer le titre du championnat et de la Ligue africaine des champions qualificatifs au Mondial. 
Sur la même longueur d'onde, le gardien Khalid Askri, le héros de la cage et obstacle infranchissable surtout face aux Mexicains de Monterrey, veut redescendre de ce somptueux nuage. "En tant que mondialiste, l'équipe ne peut se permettre de ne pas revivre et de caresser, une nouvelle fois, ce doux rêve".
La marche en avant doit continuer avec en ligne de mire de l'ensemble du groupe, la champion's league et le championnat national. "Nous avons goûté au mondial et nous ne voulons pas rater ce rendez-vous l'année prochaine". 

Accueil triomphal pour les Verts  au Complexe Mohammed V

MAP
Jeudi 26 Décembre 2013

Lu 544 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs