Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Accueil mitigé pour les nouvelles Barbie noires




“Black is beautiful”: Mattel vient de lancer une nouvelle gamme de Barbie noires, beaucoup plus ressemblantes que Christie, l’amie de couleur de la célèbre blonde, apparue dans les années 60 et qui n’était en gros que le même modèle teint en marron. Les nouvelles poupées, aux lèvres plus remplies, au nez plus large et aux pommettes plus marquées, ne font toutefois pas l’unanimité chez les mamans afro-américaines.
La ligne “So In Style”, arrivée le mois dernier dans les magasins américains, comprend trois poupées, Grace, Kara et Trichelle, flanquées de leurs petites soeurs dont elles s’occupent, Courtney, Janessa et Kianna. Chacune possède son propre style et des centres d’intérêt particuliers, mais aussi une teinte de peau différente, café, chocolat ou caramel. Trichelle et Kianna ont aussi des cheveux plus frisés que les autres. La créatrice Stacey McBride-Irby, une jeune maman noire d’une fillette de six ans, voulait que les petites filles noires trouvent des poupées qui leur ressemblent et soient pour elles une source d’inspiration. Les personnages créés s’intéressent à la culture et pensent à leur carrière: Kara, par exemple, est censée aimer les maths et la musique. “Je voulais qu’elles s’identifient à ces poupées et leur montrer que ‘black is beautiful’” (le noir, c’est beau, le slogan du mouvement des années 60), dit-elle.
Pourtant, certains regrettent que ces poupées aient pour la plupart de longs cheveux raides, insistant ainsi sur des canons de beauté répandus dans la communauté noire qui voudraient qu’une chevelure lisse soit plus jolie. Une norme à l’occidentale qui incite les femmes à dépenser des fortunes pour défriser leurs cheveux crépus à coups de produits chimiques très décapants.
“Pourquoi est-ce que nous mettons toujours en avant cette norme des cheveux longs pour nos filles”, demande Gail Parrish, 60 ans, un auteur dramatique qui vit à Alexandria en Virginie, et mère de quatre enfants. “Pourquoi l’une des poupées n’aurait-elle pas une coupe courte afro ou des petites nattes ou autre?”. Stacey McBride-Irby explique avoir dessiné dès le départ toutes les poupées avec des cheveux longs car petite, elle adorait peigner les cheveux de sa Barbie. Mais on lui a conseillé de créer certains modèles avec des cheveux plus bouclés.

AP
Mardi 13 Octobre 2009

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs